En ce moment En ce moment

L'APM mise sur la diversité pour grandir

Publié par Céline Tridon le | Mis à jour le
L'APM mise sur la diversité pour grandir

L'Association Progrès Management (APM) a organisé les 19 et 20 septembre 2019 sa 22ème convention à Annecy. L'occasion de réunir près de 5200 adhérents, mais aussi de dévoiler sa ligne directrice pour 2020.

Je m'abonne
  • Imprimer

" La richesse économique n'est plus suffisante et elle doit être au service du monde. A chaque décision que l'entreprise prend, elle impacte le monde pour lequel elle a un devoir. " A travers ces mots, Stanislas Desjonquères, président de l'APM, aborde la nouvelle impulsion que souhaite prendre le réseau. " Nous voulons capter les nouvelles générations qui s'engagent quand il y a du sens et qui ont conscience de leurs responsabilités. " Pourquoi ? Pour favoriser la diversité, l'un des axes de travail prioritaires de l'APM pour 2020, annoncés lors de sa convention annuelle à Annecy. Alors que la moyenne d'âge des adhérents est de 50 ans, l'APM espère rajeunir son auditoire en supprimant un critère d'adhésion symbolique : être à la tête d'une entreprise d'au moins 10 salariés. " En ôtant cette condition, nous passons de l'idée de 'dirigeant' à celle d''entrepreneur' ", souligne Stanislas Desjonquères. Et Béatrice Castaing de Longueville, directrice générale de l'APM de renchérir : " nous travaillons pour faire évoluer nos critères d'adhésion en 2020. L'objectif est de nous ouvrir davantage. C'est pourquoi aussi nous allons créer des 'clubs de jeunes entrepreneurs' expérimentaux. Ils nous aideront à nous dire quoi faire de différent, comment faire bouger les choses. "

Réflexions autour de l'entrepreneuriat féminin

Toujours dans cette quête de diversité, l'APM espère promouvoir davantage l'entrepreneuriat féminin. Pour l'heure, l'association compte 20 % d'adhérentes, mais 27 % des présidents de clubs APM (les ancrages locaux de l'association) sont des présidentes. Alors qu'elle cherche encore la meilleure manière de promouvoir les femmes, l'APM a intégré, à son réseau d'experts, une spécialiste de la question.

En parallèle (et il s'agit du deuxième axe de travail prioritaire), l'APM veut devenir un " réseau augmenté ", en se tournant franchement vers le digital. Ainsi, chaque entrepreneur qui a une question pourra la poser facilement aux autres adhérents, pour conserver et même valoriser l'esprit d'entraide défendu par l'APM. Autre développement, celui d'un incubateur d'initiatives entrepreneuriales et sociétales, à travers la création d'un institut de la prospective et celle de laboratoires d'innovations qui s'appuieront sur le travail conjoint entre entrepreneurs et experts extérieurs. L'APM prévoit également de modifier sa gouvernance pour donner plus de place aux régions et favoriser ainsi les initiatives locales.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Béatrice Castaing de Longueville, nouvelle dg de l'APM Le " Club by Mixité Inside " rassemble les dirigeantes du numérique L'égalité femmes-hommes aura son projet de loi en 2020 La " French Tech Tremplin ", un mentorat et un incubateur pour plus de diversité dans les start-up
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event