En ce moment En ce moment

Le Lavoir Moderne lève 5 millions d'euros et en vise une autre de 20 millions en fin d'année

Publié par le | Mis à jour le
Le Lavoir Moderne lève 5 millions d'euros et en vise une autre de 20 millions en fin d'année

Le Lavoir Moderne, start-up parisienne spécialisée dans le service pressing, a réalisé mardi 19 février une levée de fonds de 5 millions d'euros. Elle vise vise également un deuxième tour de 20 millions d'euros d'ici décembre 2019.

Je m'abonne
  • Imprimer

La start-up française Le Lavoir Moderne, créée en 2014, a annoncé mardi 19 février 2019 avoir réalisé une levée de fonds de 5 millions d'euros. Et ce, dans un contexte où le marché français du pressing n'a pas évolué depuis des décennies et se caractérise par des tarifs élevés ainsi qu'une production artisanale en déclin dans les 600 pressings que compte la capitale.

Concrètement, la jeune pousse propose un service globalement plus écologique et des tarifs moins élevés que la moyenne parisienne. Il s'agit de grands lavoirs construits hors agglomération, pour l'instant situés à Paris et sa petite couronne, proposant la livraison à domicile (incluse) dans les trente minutes, et accessibles sur l'application du Lavoir Moderne.

Cette première levée de fonds de 5 millions d'euros a été souscrite auprès d'investisseurs privés tels que le directoire d'Axa, Advancy Consulting ou encore Eylativ, et se poursuit auprès d'autres investisseurs et family officies désireux d'investir dans l'économie réelle. L'objectif ? La mise en service en mars d'une unité de production (3500m2) ainsi que d'une giga-factory (15 000m2, d'ici 2020) opérationnelles dans le Val-d'Oise, afin d'étendre leur service à la banlieue parisienne.

Le Lavoir Moderne a également pour ambition de lever 20 millions d'euros supplémentaires d'ici décembre 2019. Il s'agit cette fois de se développer à l'international notamment dans les capitales européennes comme Londres ou Berlin, en proposant le même service que celui mis en place en France. La start-up prévoit de s'exporter notamment par le biais d'acquisitions.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet