En ce moment En ce moment

Les conditions financières sont très favorables aux TPE et PME

Publié par le - mis à jour à
Les conditions financières sont très favorables aux TPE et PME
© Sergey Nivens - Fotolia

D'après un baromètre Bpifrance et Rexecode sur les conditions financières des TPE et PME, les indicateurs sont au beau fixe au 3eme trimestre 2018, malgré le ralentissement général de l'économie et les difficultés de recrutement.

Je m'abonne
  • Imprimer

La situation financière des TPE et PME est très positive d'après un baromètre Bpifrance et Rexecode sur l'état de des conditions financières des petites et moyennes entreprises. Bien que le ralentissement de l'activité en 2018 par rapport à 2017, associé aux difficultés de recrutement, compliquent la gestion des dirigeants, les indicateurs relatifs aux conditions financières des entreprises de moins de 250 salariés sont aussi bons en interne qu'en externe.

L'état de la trésorerie des entreprises, signe de leur bonne santé et de leur capacité à anticiper l'avenir, s'améliore sur le troisième trimestre de l'année 2018. Le solde d'opinion revient à zéro sur les trois derniers mois et gagne quatre points. Un signe encourageant alors qu'elle était en berne depuis plusieurs trimestres, mais qui n'empêche pas les dirigeants de rester vigilant.

Selon Bpifrance, l'incertitude demeure sur les prochains mois dans la mesure où les dirigeants craignent à nouveau de voir leurs liquidités se tendre. Le solde chute de dix points à -2 en un trimestre quant à l'état futur de leur trésorerie.

Investissement réduit

L'autre marque encourageante se situe dans l'amélioration des délais de paiements. Si l'indicateur d'opinion est à la baisse de quatre points côté clients et progresse d'un point pour les fournisseurs, il reste plutôt bien orienté sur l'année.

De même, les entreprises continuent d'investir dans une proportion équivalente à l'an passé. Ils sont 60 % à avoir investi ou à vouloir le faire cette année. Si les montants investis semblent plus faibles qu'en 2017, cet effort d'investissement passe d'abord par un renouvellement des équipements pour 78 % des dirigeants de TPE et PME, puis pour 64 % d'entre eux, par une modernisation de leurs outils de travail. "L'investissement des PME reste bien orienté mais sans accélération. Il s'opère dans un contexte de perspectives de demande soutenues", précise le baromètre.

Si l'investissement est possible pour une majorité de PME, c'est aussi parce que l'accès au crédit est facilité. Jugée "très aisé" par Bpifrance et Rexecode, cette possibilité d'emprunter auprès des banques sert également à financer l'exploitation courante des entreprises, précise les auteurs de l'étude.

Méthodologie : Réalisé entre le 10 et le 17 septembre, le baromètre trimestriel Bpifrance/Rexecode a interrogé plus de 1 200 PME des secteurs marchand dont les effectifs sont compris entre 1 et 249 salariés et réalisant moins de 50 millions de chiffre d'affaires.

Je m'abonne
Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet