En ce moment En ce moment

Reworld Media, la start-up devenue géant de la presse

Publié par le - mis à jour à
Reworld Media, la start-up devenue géant de la presse

Avec le rachat de Mondadori France, géant de la presse magazine, en juillet 2019, Reworld Media a créé beaucoup de remous dans le paysage médiatique tricolore. Pour ses dirigeants, Pascal Chevalier et Gautier Normand, rien d'impossible, il faut oser. En mode " agile ".

Je m'abonne
  • Imprimer

Durant l'été 2019, une nouvelle bouscule le monde des médias. Reworld Media, petit poucet du secteur avec alors 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, officialise le rachat du géant Mondadori France, numéro 3 de la presse magazine dans l'Hexagone.

A la tête de cette acquisition, deux hommes, Pascal Chevalier et Gautier Normand (actionnaires de Chef d'Entreprise). Avec Reworld Media (qui prend en 2019 la 5ème place du FW500, le classement des 500 entreprises de croissance de la Tech française), ils n'en sont pas à leur coup d'essai. Leur groupe fondé en 2012 possède déjà plus d'un rachat à son actif : Marie-France, Auto-Moto, Be, etc. L'idée des deux associés ? S'appuyer sur la notoriété de marques medias fortes pour les faire rayonner sur le digital.

L'acquisition de Mondadori et de ses dizaines de titres a d'ailleurs fait couler beaucoup d'encre... et une multitude de tweets et autres publications online. De quoi émouvoir la Toile, chère aux yeux des deux entrepreneurs. Car le parti-pris de Reworld Media est clair : sa stratégie de croissance repose sur le digital. Et l'acquisition de Mondadori ne fera pas exception.

"Lors du rachat, le chiffre d'affaires de Reworld Media reposait à 74 % sur le digital, celui de Mondadori sur à peine 3 %, souligne Pascal Chevalier. Or, il y a de très belles marques, comme Science et Vie qui compte des abonnés fidèles, mais une présence quasi inexistante sur le web. Aujourd'hui, le lecteur quel qu'il soit, lit sur son mobile, une tablette ou un ordinateur. Il y a donc un boulevard d'audience à créer, une marge de progression qui est très importante sur la digitalisation des marques de Mondadori."

Équipes, clients et investisseurs

Si les deux entrepreneurs sont convaincus de leur démarche, reste à y faire adhérer leurs nouveaux collaborateurs : il s'agit pour eux de l'un des points de vigilance les plus importants à avoir, lorsqu'on rachète plus gros que soi. L'objectif ? Expliquer aux équipes, qui ont une culture de maison différente, leur vision du futur. "Il a fallu leur partager notre envie d'entreprendre, d'innover et confirmer notre agilité. Depuis les débuts de Reworld Media, nous évoluons en mode start-up. Il faut donc expliquer notre capacité à prendre des risques, voire à accepter la culture de l'échec", commente Pascal Chevalier.

Autre point d'attention, les clients. " Pour les clients historiques, c'est forcément un avantage puisqu'on leur dit qu'on sera plus gros et plus fort, mais il faut également savoir les stabiliser", ajoute l'entrepreneur, qui veille aussi à satisfaire ses actionnaires. Les finances restent en effet le dernier point d'attention quand on absorbe Goliath. Pour cette acquisition, Reworld Media a d'ailleurs levé 93 millions d'euros sous forme de dette non convertible.

En résumé ? "Il faut arrêter de se mettre des freins lorsqu'on est entrepreneur. Il ne faut pas avoir peur d'acheter plus gros ou meilleur que soi. Pour cela, il faut aussi savoir s'entourer de partenaires qui excellent dans leur domaine d'activité. C'est comme ça qu'on progresse. On ne nous reprochera jamais, en tant qu'entrepreneur, d'être trop ambitieux", affirme Pascal Chevalier.

Aujourd'hui, le groupe pèse 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, réalise 37,2 millions d'excédent brut d'exploitation et compte près de 1200 collaborateurs. Son objectif ? Atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires. Et cela passera par de nouvelles acquisitions, significatives pour le groupe.

Reworld Media
Activité : Presse et medias
Siège social : Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Dirigeants : Pascal Chevalier, 52 ans et Gautier Normand, 41 ans
Création : 2012
Effectif : 1200 salariés
CA 2018 : 500 M€
Je m'abonne

La rédaction vous recommande

REWORLD MEDIA annonce l'acquisition définitive de MONDADORI FRANCE Pascal Chevalier: "Il faut investir, innover, diversifier, afin de pousser la croissance" REWORLD MEDIA annonce une offre d'achat en vue de l'acquisition de MONDADORI FRANCE Les relations presse : un bon moyen pour gagner en visibilité et booster son chiffre d'affaires

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event