En ce moment En ce moment

La croissance économique française baisse mais les PME résistent

Publié par Mathieu Viviani le | Mis à jour le
La croissance économique française baisse mais les PME résistent
© monamis - Fotolia

Une enquête de Bpifrance le Lab, publiée cet été, montre la résilience et l'optimisme des PME face à une croissance économique française en berne. Explications.

Je m'abonne
  • Imprimer

La croissance française ralentit et les incertitudes économiques du marché mondial s'accumulent, mais les PME françaises résistent. Mieux, elles restent dans l'ensemble confiantes quant à leurs perspectives de croissance, d'investissements et d'embauches pour le deuxième semestre 2019 et 2020. C'est l'enseignement essentiel que l'on peut tirer de la 69ème enquête de conjoncture auprès des PME publiée par Bpifrance le Lab le 31 juillet 2019.

Baisse d'activité mais embauches maintenues

La croissance économique tricolore ralentissant en 2019 (l'Insee la chiffre actuellement à +1,3% au lieu de 1,7% en 2018), l'étude indique qu'il est logique de voir l'activité des PME baisser en ce deuxième semestre. Celles du secteur de l'industrie (-6 points) et de la construction (-7 points) sont plus touchées par la baisse d'activité que les autres, tandis que celles du commerce sont les seules à enregistrer une légère hausse (+1 point). Côté embauches, Bpifrance le Lab montre que les PME tricolores se maintiennent en 2019, à l'exception de celles évoluant dans le secteur industriel. Cependant l'enquête module cette donnée en rappelant que le recrutement reste toujours un challenge pour 81% des PME tricolores.

Les PME continuent d'investir

L'étude révèle que 50 % des PME déclarent avoir investi ou prévoient d'investir d'ici la fin d'année, soit 1 point de plus que l'an passé. Une tendance déjà installée puisque l'ensemble des montants investis est resté stable depuis un an. Selon Bpifrance, cette résilience dans l'investissement s'explique par " une situation financière des PME toujours aisée et des conditions d'accès au crédit très favorables ".

Optimisme à toute épreuve

Baisse d'activité modérée, maintien de l'embauche et de l'investissement, cette enquête démontre que les PME françaises tiennent le choc face à une croissance française atone et un pouvoir d'achat qui ne décolle toujours pas. Et Philippe Mutricy, directeur de l'évaluation, des études et de la prospective de Bpifrance Le Lab de conclure : " L'optimisme des PME résiste plutôt bien malgré les incertitudes internationales et la dégradation de la conjoncture mondiale que ressentent plus fortement les PME exportatrices et innovantes. La question se pose désormais de savoir si ces résultats traduisent seulement un ralentissement passager de l'activité ou bien s'ils présagent un fléchissement progressif de l'économie française vers sa croissance potentielle après deux très bonnes années. "

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Solides dans leur trésorerie, les PME peinent dans le recrutement et leur digitalisation Accord entre Bpifrance et la Banque européenne d'investissement au service du financement des PME Les bonnes recettes des PME au succès "food" Scale-up : passer de PME à ETI sans accroc... Y a-t-il un pilote dans l'avion ?
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event