En ce moment En ce moment

Inspirez-vous du mode start-up

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

De manière plus générale, il est important que vos clients suivent votre évolution : alimenter un blog ou proposer une lettre d'information en partageant des contenus non marchands et à valeur ajoutée valorise votre expertise, tout en vous permettant de garder le contact avec votre communauté. Retrouvez-la aussi sur les réseaux sociaux, où votre présence est indispensable pour gérer votre notoriété en ligne. Partagez des informations sur votre entreprise mais voyez aussi plus large, en évoquant par exemple l'actualité de votre marché. Autre axe de développement par la communication qui favorise l'engagement : les collaborations et les partenariats entre marques. Marlette, leader de la préparation bio pour pains et gâteaux, excelle dans l'art de valoriser des marques amies, qui le lui rendent bien. "Quand Faguo me donne des paires de chaussures à faire gagner à mes clients sur Facebook, cela dynamise ma base et, dans le même temps, les followers de Faguo découvrent Marlette. Nous ne sommes pas concurrents et avons une cible commune, c'est donc un moyen efficace de partager nos fichiers", explique Scarlette Joubert, cofondatrice de la marque.


Source : étude 2015 Capgemini consulting et eCap Partner

Financez autrement

Théoriquement, votre business model est diamétralement opposé à celui d'une start-up, qui recherche une croissance à plusieurs chiffres sur une courte période, quand vous poursuivez des objectifs de stabilité et de profitabilité. Du coup, les investisseurs qui souhaitent faire un coup en finançant un projet leur offrant des perspectives de sortie florissantes ne sont pas dans votre viseur. Et pourtant, c'est un cliché de croire que les business angels et les fonds privés ne misent que sur le potentiel de croissance d'une innovation de rupture. Pour eux, la sécurité prime souvent. Olivier Mougenot (Numa) : "Un investisseur va chercher à être rassuré sur la capacité de l'équipe à réaliser le produit, celle du dirigeant à travailler avec son directeur technique... Les PME qui arrivent à développer un produit destiné à un marché plus large ont cela de rassurant pour des investisseurs. Sans compter l'expertise et le réseau dont elles disposent dans leur industrie, qui facilitent énormément l'évaluation qu'elles en ont."

Pour Gaëlle Ottan, il ne faut pas hésiter : "Si une PME monte un projet innovant, elle doit chercher un financement pour accélérer ce projet et non pas son activité globale. Elle a alors toutes les chances de convaincre : elle a des clients, des actifs que ne possède pas une jeune start-up, une expertise démontrable." Mais cela signifie céder une partie du capital ou monter une filiale pour cette innovation. Pour accéder à ce type de financement, vous devez être prêts à changer votre manière d'envisager la répartition du capital et à une dilution de vos parts sociales.

Autre piste : Bpifrance, qui propose aux entreprises innovantes des avances remboursables ou des prêts à taux zéro. Ou encore les campagnes de financement participatif, qui ont le mérite de vous laisser les rênes tout en accélérant la communication autour de votre projet.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Lauranne Provenzano

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

l'Essentiel by NMG

Sur le même sujet