Conversion d'ISF en capital de PME : deux parlementaires veulent limiter les abus

Publié par le

Le sénateur Philippe Adnot et le député Nicolas Forissier ont fait voter deux mesures destinées à mettre fin à l'usage abusif des holdings visant à réduire l'ISF.

  • Imprimer

Le dispositif issu de la loi Tepa permettant la conversion de l'ISF en capital dans les PME serait-il détourné ? C'est ce que pensent le sénateur Philippe Adnot et le député Nicolas Forissier qui ont fait voter, la semaine dernière, deux amendements destinés à mettre fin à l'usage abusif des holdings (constitués parfois pour la circonstance) visant à réduire l'ISF. Malgré l'opposition du gouvernement, les mesures ont bien été votées.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Julien Van Der Feer

Aircall, Back Market, OpenClassrooms, ManoMano et Klaxoon. Le point commun de ces quatre entreprises françaises ? Elles ambitionnent toutes [...]

Création d'entreprise

Par La rédaction

Effet de mode ou vrai bouleversement ? La réalité virtuelle a fait son entrée dans l'univers du marketing. Sélection de 5 start-up innovantes. [...]

Création d'entreprise

Par Mickaël Deneux et Pierre Lelièvre

Présentées lors de la 4e édition du Bpifrance Inno Génération (BIG), jeudi 11 octobre 2018 à Paris, ces cinq start-up innovantes bousculent [...]