L'UPA garde un oeil sur l'actualité législative et budgétaire

Publié par le

Satisfaite d'avoir été entendue sur l'abaissement du seuil de soumission à la taxe complémentaire sur la valeur ajoutée, l'UPA indique néanmoins continuer à surveiller les débats des parlementaires.

  • Imprimer

Le seuil de soumission à la taxe complémentaire sur la valeur ajoutée ne sera pas abaissé de 500 000 à 152 000 euros. Une nouvelle qui réjouit l'Union professionnelle artisanale (UPA) qui se félicite d'avoir été entendue et soutenue par le gouvernement. Toutefois, l'organisation professionnelle indique, dans un communiqué du 23 octobre, qu'elle "continuera non seulement à surveiller de très près l'actualité législative et budgétaire, mais surtout à faire preuve de pédagogie auprès des parlementaires afin que l'impact des mesures sur les petites entreprises soit systématiquement pris en compte dans l'élaboration des textes." L'UPA conclut en affirmant sa volonté d'impliquer régulièrement dans ces débats les organisations qui représentent les TPE.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Julien Van Der Feer

Aircall, Back Market, OpenClassrooms, ManoMano et Klaxoon. Le point commun de ces quatre entreprises françaises ? Elles ambitionnent toutes [...]

Création d'entreprise

Par La rédaction

Effet de mode ou vrai bouleversement ? La réalité virtuelle a fait son entrée dans l'univers du marketing. Sélection de 5 start-up innovantes. [...]

Création d'entreprise

Par Mickaël Deneux et Pierre Lelièvre

Présentées lors de la 4e édition du Bpifrance Inno Génération (BIG), jeudi 11 octobre 2018 à Paris, ces cinq start-up innovantes bousculent [...]