La CGPME persiste et ne signe pas

Publié par CELIA GAMEIRO le

Alors que les soutiens les plus divers se manifestent en faveur du projet gouvernemental, la CGPME "s'inquiète des conséquences d'un texte dangereusement flou".

Je m'abonne
  • Imprimer

Alors que les soutiens les plus divers se manifestent en faveur du projet gouvernemental du travail dominical (voir notre brève du lundi 6 juillet), la CGPME "s'inquiète des conséquences d'un texte dangereusement flou". Elle le fait savoir mardi 7 juillet dans un communiqué. Dans ce document, elle estime que "l'absence de définition des zones touristiques permettra subrepticement la généralisation du travail dominical". Par ailleurs, selon la Confédération, "les périmètres d'usage de consommation exceptionnelle (PUCE), dont la région lyonnaise a su adroitement se faire exclure, entraîneront des situations ubuesques où certains salariés seront payés double tandis que d'autres ne le seront pas... et ce pour un même travail." "Une chose est certaine, conclut la CGPME, "ce texte inutile et dangereux n'a aucun intérêt économique ou social, bien au contraire. Y voir une contribution à la sortie de crise, c'est méconnaître la réalité des PME et des commerçants de proximité."

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet