Les TPE et PME françaises seraient à la traîne quant à l'utilisation des NTIC

Publié par le

Les entreprises françaises seraient moins friandes d'informatique que leurs homologues norvégiennes ou danoises. C'est le constat dressé par Steve Ballmer, p-dg de Microsoft.

  • Imprimer

Les TPE et PME hexagonales seraient-elles réfractaires aux nouvelles technologies ? Si la France dispose d'infrastructures fortes avec, notamment, un réseau Internet bien développé, le taux de pénétration des ordinateurs, logiciels ainsi que l'utilisation du web dans les TPE - PME françaises resterait faible comparé à d'autres pays européens (comme le Danemark, la Norvège ou le Royaume-Uni). C'est, en tout cas, le constat qu'a dressé Steve Ballmer, le p-dg de Microsoft, jeudi 2 octobre lors de la conférence d'ouverture du 63ème congrès des experts-comptables tenu à Paris. Une analyse partagée aussi par Éric Besson, secrétaire d'État en charge du développement de l'économie numérique. "Les TPE et PME françaises utilisent insuffisamment l’informatique et Internet", a-t-il souligné, avant d'expliquer qu'il fallait "mettre fin à cette situation".
Pourtant, "les technologies augmentent la productivité de toutes les entreprises, des plus petites aux plus grandes", a assuré Steve Ballmer. C'est pourquoi, toujours selon le p-dg américain, "les PME françaises doivent essayer de rattraper leur retard." Dans un plaidoyer pro nouvelles technologies, Steve Ballmer a rappelé que les NTIC permettaient notamment d'obtenir des informations sur ses clients et de communiquer avec eux de façon plus personnelle.
Le principal frein à l'utilisation des NTIC serait le manque de temps pour apprendre à utiliser un nouveau logiciel. C'est pour cette raison que Microsoft veut continuer à s'adosser à un réseau de prestataires. Leur rôle : aider les TPE et PME au quotidien dans l'utilisation des NTIC. Steve Ballmer a aussi affirmé que les logiciels devaient désormais "être vu comme des services" et que le SaaS (Software as a Service, ou logiciel à la demande) devait être encore plus développé dans les années à venir. Même son de cloche pour l' interopérabilité, c'est-à-dire la compatibilité de fonctionnement entre les logiciels d'éditeurs différents ainsi qu'entre les logiciels propriétaires et les logiciels libres de droits. Des efforts seront faits dans ce sens.

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Julien Van Der Feer

Aircall, Back Market, OpenClassrooms, ManoMano et Klaxoon. Le point commun de ces quatre entreprises françaises ? Elles ambitionnent toutes [...]

Création d'entreprise

Par La rédaction

Effet de mode ou vrai bouleversement ? La réalité virtuelle a fait son entrée dans l'univers du marketing. Sélection de 5 start-up innovantes. [...]

Création d'entreprise

Par Mickaël Deneux et Pierre Lelièvre

Présentées lors de la 4e édition du Bpifrance Inno Génération (BIG), jeudi 11 octobre 2018 à Paris, ces cinq start-up innovantes bousculent [...]