Les employeurs pourront moduler la durée de travail des contrats aidés

Publié par le

Le projet de loi "généralisant le revenu de solidarité active (RSA) et réformant les politiques d'insertion" rend plus souples les contrats aidés.

  • Imprimer

Le projet de loi "généralisant le revenu de solidarité active (RSA) et réformant les politiques d'insertion" rend plus souples les contrats aidés. Leur refonte, mise en oeuvre à partir de l'an prochain, autorise les employeurs à moduler la durée hebdomadaire du travail, dès lors qu'elle atteint 20 heures, en moyenne. Leur “durée de vie” sera, elle aussi, plus souple. Elle atteignait vingt-quatre mois dans le cas le plus général. Elle pourra désormais aller jusqu'à cinq ans pour les allocataires de minima sociaux, âgés de plus de 50 ans, et pour les personnes handicapées. En cas de formation, le contrat pourra être également prolongé de vingt-quatre mois.

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Julien Van Der Feer

Aircall, Back Market, OpenClassrooms, ManoMano et Klaxoon. Le point commun de ces quatre entreprises françaises ? Elles ambitionnent toutes [...]

Création d'entreprise

Par La rédaction

Effet de mode ou vrai bouleversement ? La réalité virtuelle a fait son entrée dans l'univers du marketing. Sélection de 5 start-up innovantes. [...]

Création d'entreprise

Par Mickaël Deneux et Pierre Lelièvre

Présentées lors de la 4e édition du Bpifrance Inno Génération (BIG), jeudi 11 octobre 2018 à Paris, ces cinq start-up innovantes bousculent [...]