En ce moment En ce moment

Négociations sur l'emploi: ce que veut le Medef

Publié par Gaëlle Jouanne le | Mis à jour le
Négociations sur l'emploi: ce que veut le Medef

La réforme du marché du travail se négocie les 19 et 20 décembre entre les syndicats et le patronat.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les négociations sur l'emploi visant à réformer le marché du travail qui se tiennent les 19 et 20 décembre (voire après) sont l'occasion, pour la présidente du Medef, de tenter d'imposer ses conditions aux syndicats. Laurence Parisot a assuré que son organisation “est déterminée et impliquée pour aboutir à un accord” dans l'optique de “dégripper ce qui ne fonctionne plus dans notre pays”.

Ce que demande le Medef

– un assouplissement les règles de licenciement ;
– une “sécurisation” des plans de sauvegarde de l'emploi à travers une homologation de l'administration qui réduirait les chances des syndicats et des salariés de les contester ;
– une officialisation des accords de maintien de l'emploi afin de pouvoir déroger temporairement au droit du travail, autrement dit de baisser la durée du travail et le montant des salaires en échange d'un maintien des effectifs et ce en cas de difficultés économiques.

Ce que rejette le Medef

– une taxation des contrats de travail courts (via une surcotisation à l'assurance chômage). Le Medef et l'UPA y sont hostiles également.

Ce que le Medef accepte

– une généralisation des complémentaires santé à tous les salariés de toutes les branches ;
– d'étudier l'an prochain le système de “droits rechargeables” pour les Français qui alternent périodes d'emploi et périodes de chômage.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Céline Tridon

Les cosmétiques Codage ont su plaire grâce à leur concept de personnalisation. Leurs créateurs, Amandine et Julien Azencott, veillent aussi [...]