En ce moment En ce moment

Rupture conventionnelle : 20 % des dossiers déclarés irrecevables

Publié par le

Un an après l'entrée en vigueur de la rupture conventionnelle, les directions du travail refusent encore de nombreuses demandes d'homologation qui ne respectent pas strictement la procédure.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les Directions départementales du travail (DDT) ont reçu, au cours des douze mois passés, 142 477 demandes d’homologations de ruptures conventionnelles. Mais elles n’ont donné leur accord que pour 111 670 dossiers. Soit un taux de refus de 20 % ! Ce chiffre élevé traduit un manque d’information quant à la procédure, tant des employeurs que des salariés.
La rupture conventionnelle obéit, en effet, à une procédure spécifique : convocation du salarié à plusieurs entretiens préalables, signature d’une convention, délai de rétractation pour chacune des parties et homologation de la rupture par la DDT. La moindre entorse à l’une de ces règles entraîne un refus immédiat, obligeant les parties à recommencer toute la procédure.

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Céline Tridon

La nouvelle édition de Franchise Expo s'est tenue du 17 au 20 mars à Paris Porte de Versailles. Certaines enseignes, encore récentes, ont misé [...]

Création d'entreprise

Par Quentin Tiburce dirigeant Europe de Compliantia

La franchise est un modèle qui permet à indépendant de créer son entreprise plus rapidement et d'optimiser ses chances de succès. Le franchiseur, [...]