En ce moment En ce moment

Jean-François Roubaud, le porte-voix des petits patrons

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Un homme d'influence

Un travail qui a porté ses fruits. Aujourd'hui, la CGPME fait partie des organisations qui comptent dans le dialogue social français. Ce statut lui a valu l'inimitié de Laurence Parisot, l'ex-présidente du Medef, qui voyait en l'organisation patronale un " concurrent à avaler ". L'élection de Pierre Gattaz a, depuis, détendu les relations entre les deux syndicats patronaux. Et Jean-François Roubaud admet entretenir de bonnes relations avec certaines personnalités politiques, comme François Hollande avec qui il indique " s'entendre très bien en tête à tête ", ou Manuel Valls, qui a " un contact plus direct " que Jean-Marc Ayrault. Il affirme avoir " bien travaillé " aussi avec Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, et partager des " passions communes " avec François Fillon, telles les voitures de sport. Son meilleur souvenir ? Une discussion en tête à tête dans le bureau de Nicolas Sarkozy en 2007. " Je lui ai expliqué à quel point l'imposition forfaitaire annuelle (IFA) était une aberration pour les petites entreprises. Il en a convenu et a immédiatement décroché son téléphone pour exonérer les PME de cet impôt. Certaines prises de décision étaient aussi simples avec Nicolas Sarkozy ", affirme-t-il. Toutefois, cette proximité n'est pas synonyme de connivence : " Mon combat, c'est uniquement celui des dirigeants de TPE et PME ", rappelle-t-il.

Mais résumer Jean-François Roubaud à un parcours syndical serait une erreur. L'homme a poursuivi en parallèle sa carrière d'entrepreneur et a été à la tête de quatre PME du bâtiment. " J'ai cédé ma dernière entreprise en 2013 ", révèle-t-il. Sans compter ses fonctions au sein du Conseil des Affaires étrangères, de Bpifrance ou encore d'Ubifrance. Ses secrets pour mener de front toutes ces activités : la délégation et une capacité à ne dormir que cinq à six heures par nuit. Et puis, Jean-François Roubaud le confesse : " J'ai besoin du stress dans ma vie. "

Autre pilier essentiel à son équilibre : sa famille, avec laquelle il part se ressource sur son voilier Mahi, surnom donné à sa femme par ses petits-enfants.

L'homme, qui aura 70 ans cette année, annoncera en septembre s'il briguera un nouveau mandat à la tête de la CGPME. " Je ferai ce qu'il y a de mieux pour la pérennité de notre organisation ", affirme-t-il. Faire passer l'intérêt général avant le sien, encore une fois.

Bio express
1944 : naissance à Paris
1965 : obtient un BTS en génie climatique
1972 : reprend l'entreprise Simonet et entre au syndicat du génie climatique
1986 : devient président du syndicat du génie climatique et entre à la FFB
1994 : entre au comité directeur de la CGPME
2002 : devient président de la CGPME


Je m'abonne

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet