En ce moment En ce moment

Numérique : le retard des entreprises françaises

Publié par le
Numérique : le retard des entreprises françaises

Je m'abonne
  • Imprimer

Fort décalage entre les consommateurs et les entreprises

Le m-commerce s'impose progressivement : en 2014, environ 4,6 millions de Français avaient déjà acheté en ligne depuis leur mobile. Ces évolutions se généralisent désormais à l'ensemble des classes d'âge. Les 60-69 ans affichent ainsi un taux d'utilisation d'Internet de plus de 60 % (trois fois plus qu'en 2006), et les différences de taux d'achat en ligne entre générations diminuent. Aux "silver surfers" s'ajoutent les "digital mums", segments de plus en plus prisés par les services marketing.

Les usages "traditionnels" continuent de progresser : 99 % des PME utilisent désormais l'e-mail (elles n'étaient encore que 82 % en 2011) ; 88 % d'entre elles ont accès à l'Internet haut-débit (chiffre stable depuis 2011) ; 85 % ont recours au Wifi (contre 45 % en 2011) et 75 % disposent d'un Intranet (contre 43 % en 2011). Mais moins de 55 % des entreprises tirent profit d'un Extranet, et le taux d'adoption de cette fonctionnalité est, dans les PME, inférieur de 10 points à celui des grands groupes. La majorité des entreprises (53 %) s'accorde à dire que les technologies numériques leur ont permis d'améliorer leur rentabilité.

Par ailleurs, une partie seulement de la valeur créé par les activités numériques est comptabilisée dans le PIB. Il ne rend pas compte du poids croissant des canaux numériques dans les échanges B2B : 50 % des particuliers achètent ou vendent sur des sites de mise en relation de particuliers. Le commerce inter-entreprises réalisé via des sites Web ou messages EDI28 est proche de 400 milliards d'euros en France.

Des économies de 4 milliards d'euros

Les internautes économisent aussi environ 4 milliards d'euros par an via les achats réalisés sur les plateformes d'échanges entre particuliers, et génèrent près de 4 milliards d'euros de revenus annuels grâce à ces dernières (par exemple, location d'appartements via AirBnb ou Homelidays). Au total, les gains financiers directs liés à Internet en France s'élèvent à environ 20 euros par internaute et par mois.

Le cabinet McKinsey révèle que des gains de pouvoir d'achat de 3 à 5 milliards d'euros sont réalisés chaque année via le commerce B2C. Il estime également les revenus à 7,7 milliards d'euros pour les entreprises installées dans le pays (après prise en compte du taux d'épargne et du solde commercial). Ces dernières bénéficient aussi d'autres gains, notamment de productivité (7 % sur les dernières années selon une récente étude menée sur les compagnies françaises).

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Céline Tridon

La nouvelle édition de Franchise Expo s'est tenue du 17 au 20 mars à Paris Porte de Versailles. Certaines enseignes, encore récentes, ont misé [...]

Création d'entreprise

Par Quentin Tiburce dirigeant Europe de Compliantia

La franchise est un modèle qui permet à indépendant de créer son entreprise plus rapidement et d'optimiser ses chances de succès. Le franchiseur, [...]