En ce moment En ce moment

[Portrait] Jean-David Chamboredon, la trajectoire d'un Pigeon

Publié par Marion Perroud le

Je m'abonne
  • Imprimer

Rien ne prédestinait pourtant Jean-David Chamboredon à embrasser ce métier qui le passionne tant aujourd'hui. «Il y a 20 ans, je ne savais même pas ce qu'était le capital-risque !», s'amuse-t-il. Après une enfance "protégée" à fréquenter les meilleurs établissements versaillais, c'est d'abord chez Capgemini que ce fils d'entrepreneur fait ses premières armes dès la fin des années 80. En 1997, il est muté dans la Silicon Valley, pour créer le Capgemini Telemedia Lab.

Premier contact avec l'effervescence des start-up du Web et du monde de l'investissement. Premier coup de foudre. Premier virage. À son retour en France, il rejoint successivement les fonds Europatweb, Viventures puis 3i, chez qui il reste six ans. En moins de dix ans, Jean-David Chamboredon se démarque par son flair aiguisé et sa pugnacité en affaires. À son actif, quelques belles pépites du Web comme SeLoger.com ou encore PriceMinister.

Ses dernières fois

Sa dernière fierté
Le site de covoiturage Blablacar est sans conteste le plus gros pari gagnant d'ISAI jusqu'à présent. « Quand j'ai rencontré Frédéric Mazzella en 2010, j'ai tout de suite perçu la force du réseau qu'il était en train de construire. C'est une histoire exceptionnelle. » Si bien que de 200 000 membres fin 2010, le site est passé aujourd'hui à plus de 8 millions de membres dans 12 pays et vient de clôturer une levée de fonds de 100 M$ (environ 77 M?), en juillet dernier.

Son dernier livre
De la fronde de 2012, Jean-David Chamboredon a tiré un ouvrage coécrit avec le journaliste économique Olivier Jay, publié en mai 2013. Publié aux éditions Michalon, Génération Pigeons retrace les temps forts de la révolte des Pigeons, côté coulisse.

«Je suis quelqu'un de très sélectif. Il y a des projets et des gens qui m'intéressent, pour lesquels je suis passionné et consacre mon énergie sans compter. À l'inverse, je ne perds pas mon temps avec le reste, au risque parfois de passer pour égoïste ou autocentré», reconnaît-il. «Le gris n'existe pas pour lui, confirme sa femme. Sous une apparence qui peut paraître assez froide, se cachent au fond beaucoup de sensibilité, de recherche de partage et une fidélité hors pair», souligne-t-elle. «C'est le meilleur investisseur que je connaisse», décrit Pierre Kosciusko-Morizet.

C'est pourquoi, lorsqu'en 2008-2009, PKM lance le fonds ISAI dédié aux start-up du Net, aux côtés d'autres ténors du Web, il pense naturellement à celui qui le suit ­depuis ses débuts. Après des années passées à soutenir des créateurs, Jean-David se prend au jeu de ­l'entrepreneuriat, en devenant le président du fonds dès 2010. De la multinationale à la TPE, du conseiller informatique à l'entrepreneur, de l'investisseur au lobbyiste, sans l'avoir vraiment cherchée, ­Jean-David Chamboredon semble enfin avoir trouvé sa place. Gare à ceux qui voudraient lui voler dans les plumes.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Benoist Grossmann prend la co-présidence de France Digitale Frédéric Mazzella élu coprésident de France Digitale Scale-up : passer de PME à ETI sans accroc... Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Quand les entreprises familiales font le pari d'ouvrir leur capital
Marion Perroud

Marion Perroud

Journaliste

Entre 2012 et 2016, Marion Perroud a suivi, au sein de la rédaction de Chef d’Entreprise, l’actualité des TPE (artisans du bâtiment et commerçants), des [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event