En ce moment En ce moment

Auto-entrepreneur : activité exercée en principal ou en complémentaire ?

Publié par le | Mis à jour le
Auto-entrepreneur : activité exercée en principal ou en complémentaire ?
© mooshny - Fotolia

Deuxième extrait de l'ouvrage "Auto-entrepreneurs, lancez-vous", qui accompagne le travailleur indépendant dans la création et la gestion de son projet. Monique Sentey nous propose de recenser concrètement les premières étapes.

Je m'abonne
  • Imprimer

Si vous comptez exercer votre activité à titre principal, cela signifie que vous vous y consacrez à temps plein afin de générer, logiquement, votre revenu principal. Ce qui peut être le cas de celles et ceux qui sont demandeurs d'emploi et se lancent pour créer leur activité de manière indépendante.

Si vous prévoyez d'exercer votre activité à titre complémentaire, cela signifie que vous n'y consacrez qu'un temps partiel afin de générer un revenu complémentaire à vos autres revenus issus de votre situation première.

C'est le cas des salariés ou des retraités qui souhaitent développer une activité annexe, en complément de leur salaire, traitement ou retraite ; c'est aussi le cas des étudiants qui créent leur première activité alors même qu'ils poursuivent leurs études.

À noter

- Impossible : il n'est pas autorisé pour une même personne de créer deux auto-entreprises. Aussi vous ne pouvez pas adhérer au régime auto-entrepreneur si vous êtes gérant majoritaire de SARL, et seules les personnes physiques exerçant à titre individuel peuvent bénéficier de ce régime, les sociétés - personnes morales - ne le peuvent pas.

- Possible : il est possible, sous la même auto-entreprise, d'exercer plusieurs activités qui n'ont pas forcément de liens entre elles. En revanche, mieux vaut se concentrer sur une activité essentielle et porteuse, avec une ou deux en supplément.

Attention à ne pas trop vous disperser, vous risquez de brouiller le message de votre offre de service qui sera moins identifiable auprès de vos clients.

Dans certaines situations, vous pouvez également choisir d'adopter une stratégie par paliers et d'exercer votre activité indépendante en complément dans un premier temps, façon d'entreprendre en lançant progressivement votre projet, le temps de le tester, de le faire grandir, tout en conservant le gilet de sécurité de votre activité salariée.

C'est aussi ce que permet le régime de l'auto-entrepreneur par la possibilité du cumul. Ainsi, vous pourrez décider de changer votre modèle de vie professionnelle dès que vous envisagerez de vivre à temps plein votre activité indépendante.

Aujourd'hui, de nombreux salariés souhaitent changer de vie, engageant souvent leur famille dans l'aventure de ce changement. Ils lancent leur projet en parallèle de leur travail salarié, puis démissionnent le moment venu pour devenir chef d'entreprise à temps plein et vivre de leur activité indépendante.

Savoir comment s'inscrire et pour quelles activités

Comment s'inscrire ?

Avec votre pièce d'identité à joindre, la déclaration de votre activité en auto-entrepreneur est gratuite et peut se faire par Internet via le site officiel d'inscription : www.autoentrepreneur.urssaf.fr. Vous pouvez également remplir un imprimé de déclaration au régime de l'auto-entrepreneur (également nommé " microentrepreneur ") et le déposer au Centre de formalités des entreprises (CFE) correspondant à votre type d'activité.

À noter : Vérifiez bien dans votre barre de navigation que vous êtes sur la page de ce seul site officiel gratuit géré par l'Acoss/Urssaf. En effet, lorsque vous recherchez sur le Web " inscription autoentrepreneur " ou " s'inscrire en auto-entrepreneur ", de nombreux sites proposent de vous inscrire, mais en vous demandant de payer une somme par carte bancaire. Soyez vigilants !

Une fois inscrits, que se passe-t-il ?

Dans les jours qui suivent votre inscription au régime de l'auto-entrepreneur, plusieurs informations vont vous parvenir et, pour certaines, votre action est nécessaire.

  • Un certificat d'inscription vous est envoyé par l'Insee à la suite de la réception de votre formulaire d'inscription en ligne ou de sa transmission par un Centre de formalités des entreprises (CFE).
  • L'activité de votre auto-entreprise doit être déclarée auprès des régimes sociaux compétents (Urssaf et Sécurité sociale des indépendants, Cipav pour l'assurance vieillesse de certaines activités libérales).
  • L'enregistrement de votre auto-entreprise doit faire auprès des services fiscaux comportant, le cas échéant, l'option pour le versement libératoire de l'impôt sur les revenus de l'activité.

Sirene ? SIRET ? SIREN ?

Vous recevrez votre certificat d'enregistrement au répertoire Sirene: votre entreprise sera désormais inscrite au répertoire Sirene, qui enregistre l'état civil de toutes les entreprises situées en France, quels que soient leur forme juridique et leur secteur d'activité.

Votre numéro SIREN sera attribué : sur ce certificat, vous trouverez le numéro unique d'identification de votre entreprise. Ce numéro composé de 9 chiffres sert à identifier chaque entreprise qui s'immatricule.

Le numéro SIRET, quant à lui, est composé de 14 chiffres (les 9 du numéro SIREN + 5 chiffres supplémentaires). Il apporte une information complémentaire qui sert à déterminer chaque établissement de l'entreprise. Cette explication est un détour nécessaire, car il y a souvent des confusions entre ces trois termes : SIREN, SIRET, Sirene. Une fois que l'on connaît le sens de chaque terme, on passe la vitesse suivante et on avance !

Pour aller plus loin

Dans ce livre, Monique Sentey, déléguée générale de l'UAE (Union des Auto Entrepreneurs) et fondatrice de la SASU Evolussance, nous décortique tous les méandres de l'auto-entreprenariat, sous une forme ludique. Voir le livre sur Amazon | Voir la fiche sur le site de l'éditeur Dunod


Je m'abonne

La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Benoit Fougerais, directeur général de pretpro.fr

La franchise est une méthode qui permet à un indépendant de créer son entreprise plus rapidement en optimisant ses chances de succès. La recherche [...]