En ce moment En ce moment

5 conseils pour décrocher son crédit bancaire

Publié par le - mis à jour à
5 conseils pour décrocher son crédit bancaire
© zapp2photo - stock.adobe.com

En phase de création ou de lancement d'une activité, obtenir un crédit bancaire reste un passage obligé, souvent délicat à franchir... Or il n'est pas toujours évident d'arriver à convaincre son banquier. Comment mettre toutes les chances de son côté pour décrocher le fameux sésame ?

Je m'abonne
  • Imprimer

La banque a pour principale activité le financement de l'économie. Comme pour toute entreprise, elle cherche d'abord à optimiser sa rentabilité et surtout à minimiser son risque. Pour ces raisons, elle va se montrer prudente dans l'analyse de votre dossier de financement et s'assurer que votre projet est viable. Quelques conseils avisés vous permettront d'augmenter vos chances de réussite.

1. Se faire accompagner pour bien préparer son dossier

Des professionnels de la création d'entreprise peuvent accompagner les porteurs de projet dans le montage de leur dossier. Passer par un consultant, un expert-comptable, un cabinet d'étude représente évidemment un coût. Pour autant, ces experts peuvent vous apporter le recul nécessaire pour vous rendre compte de vos points faibles et renforcer certains éléments du dossier.

L'étude de marché, par exemple, est une étape-clé du dossier. Elle peut être réalisée par vous-même, mais il est préférable d'être accompagné dans cette démarche par de vrais professionnels. Ils sauront garder un regard extérieur et seront une garantie complémentaire que votre dossier tient la route.

De même pour justifier que votre projet est rentable, l'expert-comptable et le courtier vous aideront à réunir les informations importantes pour bâtir votre prévisionnel d'activité et votre business plan.

2. Soigner sa présentation aux rendez-vous

Votre réussite tiendra tout autant à la qualité de votre dossier qu'à vos qualités humaines. Ainsi, le rendez-vous bancaire est une phase décisive du processus. Lors de cet entretien, le banquier va chercher à vous connaitre, à comprendre votre parcours, votre formation, vos expériences passées et les raisons qui vous poussent dans votre projet. C'est l'occasion de lui démontrer votre implication et votre capacité à faire face en cas de difficultés. Le banquier ne demande qu'à être convaincu. Pour cela, racontez-lui votre histoire personnelle en redonnant du sens à votre projet, et en osant partager les passions et les valeurs qui vous animent.

Pour réussir son rendez-vous bancaire, il est indispensable de bien se préparer. Le porteur de projet doit connaitre sur le bout des doigts son dossier et être incollable ! Là encore, mieux vaut être accompagné dans cette préparation. Des proches peuvent assumer ce rôle, idéalement en essayant de vous challenger avec quelques questions pièges.

3. Faire appel aux financements alternatifs

Pour augmenter vos chances d'obtenir un crédit bancaire, l'idéal est de diversifier vos sources. Les banques se montrent extrêmement prudentes lors d'une demande de crédit. Elles analysent rigoureusement les risques liés. Pour cette raison, elles préfèrent ne pas avoir à supporter l'intégralité du risque, seules.

Pour cela, vous avez intérêt à solliciter différents financeurs en complément du crédit bancaire. Crowdlending, leasing, aides régionales... sont des solutions de financement qui viennent augmenter vos fonds propres et diminuer d'autant votre encours de crédit. Votre banque sera demandeuse d'un tel montage qui lui permet de partager le risque tout en gardant la totalité du flux de chiffre d'affaires.

4. Apporter des garanties suffisantes

Il n'est pas possible d'accéder à un crédit bancaire sans engager un minimum d'apport personnel. Plus il y a d'apport et plus l'accès au crédit est facilité. C'est un moyen pour la banque de s'assurer que vous croyez en votre projet ! Les banques demandent habituellement de l'ordre de 30 % d'apport personnel dans le cadre d'une création d'entreprise et de 20 à 25 % dans le cas d'une reprise.

La caution personnelle du dirigeant est un passage quasi-obligatoire. Pour cela, vous pouvez très bien vous tourner vers les entreprises de cautionnement.

5. Mettre en concurrence les établissements bancaires

En matière de financement, il est toujours recommandé de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Pourquoi ne se contenter que de sa banque habituelle ? C'est à la fois plus risqué - en cas de refus, il faut recommencer toutes les étapes - et moins optimisé - la comparaison de plusieurs offres bancaires permet un choix en toute connaissance de cause (selon le taux d'intérêt, la durée de remboursement, les conditions annexes... ).

Il est toujours intéressant de questionner plusieurs établissements bancaires. Les politiques des banques changent et chaque établissement bancaire dispose de ses propres critères pour juger si une demande de crédit est acceptable ou non. Dans le cas où vous hésiteriez entre plusieurs banques, la mise en concurrence vous offre la possibilité de négocier et d'obtenir des conditions qui vous seront d'autant plus favorables.

Pour en savoir plus

Benoit Fougerais est membre du collège des experts de la Fédération Française de la Franchise depuis 2008. Il est co-fondateur et directeur général de pretpro.fr, fintech en solutions de financement professionnel.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Pourquoi faire appel aux financements structurants ? Le crowdlending immobilier : un nouveau business modèle ? Le crowdlending, pour financer quels besoins ? Nouveau financement : l'emprunt obligataire participatif

Benoit Fougerais, directeur général de pretpro.fr

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event