Création d'entreprise : 6 conseils pour échouer

Publié par le - mis à jour à
Création d'entreprise : 6 conseils pour échouer
© deagreez - stock.adobe.com

Créateur d'entreprise, vous avez envie d'expérimenter l'échec ? Voici un mode d'emploi infaillible pour réussir à planter votre boîte rapidement. À lire au second degré, bien entendu!

Je m'abonne
  • Imprimer

Les chiffres sont implacables. Selon une étude de l'Insee publiée en avril 2019, 25 % des entreprises françaises créées au premier semestre 2014 n'étaient plus actives trois ans plus tard. C'est trois points de moins que pour la génération 2010. Il y a fort à parier que ces entrepreneurs ont suivi de près ces conseils.

1. Ne parlez à personne de votre idée

Vous pensez que votre idée est si excellente et inédite que vous risquez de vous la faire piquer dès que vous ouvrirez la bouche ? Vous avez raison. Surtout, ne parlez de votre projet à personne, ce serait bien le meilleur moyen de le faire évoluer et d'aboutir à un plan réfléchi sous tous les angles.

Si vous voulez réussir

"Certains pensent qu'il faut garder leur idée secrète jusqu'au bout. En réalité, une idée ne vaut rien tant qu'elle n'a pas de clients. Et il est impossible d'estimer les ventes sans en parler", insiste Martin Rallier du Baty, directeur des études pour l'école d'ingénieurs Icam. Il avait lui-même créé sa start-up en 2011 et avait dû cesser son activité quatre ans plus tard faute de business model viable : "Sans forcément évoquer le plan précis, il faut, au contraire, en parler le plus souvent possible. C'est ainsi que viennent de nouvelles idées grâce à des points de vue différents."

Mohamed Mabrouk, associé au sein du cabinet EY, va dans le même sens : "La création d'une entreprise ne doit pas se faire derrière son ordinateur, mais dans la rue, au contact des consommateurs potentiels, dans les entreprises grandes ou petites qui peuvent devenir des partenaires. Le porteur de projet ne doit pas avoir peur de demander un avis, de l'aide. Ce n'est pas le moment d'être timide et réservé puis de terminer avec un produit ou un service dont personne ne veut!"

2. Choisissez un business où aucun besoin n'est identifié

Si vous créez votre entreprise, c'est bien pour vous faire plaisir, non ? Peu importe si votre petit canard qui chante tout seul dans le bain dès qu'il entend l'eau couler ne trouve aucun acheteur. Si cela vous plaît à vous, c'est le principal, non ? Et c'est bien le meilleur moyen pour mettre la clé sous la porte rapidement.

Si vous voulez réussir

En réalité, pour démarrer sous de bons auspices, une entreprise doit répondre à un besoin.

"Il ne faut pas créer un besoin, il faut l'identifier. On entend souvent dire que Apple a créé un besoin. C'est faux, Apple a répondu à la nécessité d'avoir des appareils mobiles plus performants, analyse encore Martin Rallier du Baty. C'est d'autant plus vrai dans le B to B. Même s'il s'agit d'un produit ultra innovant et ultra techno, s'il ne répond à aucun besoin, personne ne l'achètera." Ne sautez pas l'étape de l'étude de marché. "Au-delà des statistiques, si vous avez des entreprises ou des clients prêts à payer, c'est bon. Sinon, laissez tomber."

3. Ne déléguez rien, vous êtes les meilleur!

C'est qui le patron ? C'est vous, non ? Donc, vous êtes le meilleur dans tout et pour tout. Inutile de dépenser de l'argent pour rémunérer des salariés ou des prestataires forcément moins géniaux que vous.

Si vous voulez réussir

"De nombreux nouveaux entrepreneurs refusent de s'entourer de personnes compétentes de peur d'être dilués, commente encore l'expert d'EY. Considérer qu'on est capable de tout faire, c'est une erreur majeure. Deux solutions s'offrent à soi : salarier des personnes ou leur ouvrir le capital."

Raphaël Monbec, conseiller professionnel au sein du Crédit Agricole Loire Haute-Loire confirme la nécessité de s'entourer : "Il y a la question des compétences c'est certain, mais pas seulement. Il faut aussi compter avec l'aspect humain. Même si un créateur d'entreprise se surinvestit dans son entreprise, il n'est pas surhumain et ne pourra pas travailler 20 heures par jour pendant plusieurs mois."

4. Votre entourage ne vous soutient pas ? Peu importe

Votre entreprise, c'est votre rêve depuis toujours. Alors pourquoi votre moitié ne peut-il/ elle pas accepter que vous y passiez vos nuits et vos week-ends pendant un temps indéterminé ? Au diable l'amour et les joies du couple, foncez quand même !

Si vous voulez réussir

"Sans l'appui de son conjoint, c'est infaisable, lance, sans détour, le serial entrepreneur lyonnais Sylvain Tillon. Il faut absolument communiquer, expliquer. Si vous devez vous battre dans votre entreprise pour réussir, et vous battre à la maison pour expliquer pourquoi vous vous battez dans votre entreprise, cela devient vite compliqué."

5. Fignolez votre projet, un jour il sera parfait !

Hors de question d'aller montrer aux clients une application ou un produit qui n'est pas parfait. Que pourraient-ils donc penser ? Que vous êtes un incapable ?

Si vous voulez réussir

"En France, les créateurs passent trop de temps à conceptualiser, analyser leur projet au lieu de se lancer, de tester le service auprès du consommateur et d'ajuster au fur et à mesure, regrette Mohamed Mabrouk. Un entrepreneur peut mettre plusieurs mois voire plusieurs années à lancer son projet alors que la même idée sera lancée en quelques semaines par un entrepreneur anglo-saxon. Cela peut être très dommageable car, bien souvent, la fenêtre de tir pour lancer son produit est brève."

Sylvain Tillon poursuit sur le même mode : "La solution ne sera jamais parfaite. L'emballage doit être beau pour être présenté au client, mais si toutes les fonctionnalités ne sont pas encore prêtes, tant pis!"

6. Refusez de l'aide des réseaux d'accompagnement

Il en existe aujourd'hui des dizaines. Les réseaux d'accompagnement à la création d'entreprise sont légion. Mais à quoi vous serviraient-ils puisque vous avez déjà les financements des banquiers ? Une perte de temps totale!

Si vous voulez réussir

Au-delà des financements et subventions toujours bonnes à prendre, ces réseaux (Entreprendre, France Active, France Initiative, etc.) sont souvent dotés de prestations de parrainage et de séances de coaching. "Il faut aller frapper à toutes les portes. Ces séances et ces accompagnements permettent d'avoir un feedback, par des entrepreneurs expérimentés, sur sa stratégie, son attitude, etc.", conclut Corinne Chailloux, expert-comptable, en charge de l'offre "création" au sein du groupe TGS (ex-Soregor).

Les plus

- Entourez-vous au maximum : associés, salariés/prestataires compétents, réseaux, etc.

- Créer une nouvelle entreprise, c'est saisir l'opportunité de répondre à un besoin.

Les moins

- Évitez d'attendre trop longtemps pour présenter une première version aux clients.

- Ne vous tournez pas vers un business sans être sûr du débouché.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Stéphanie Gallo-Triouleyre

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet