L'évolution des technologies sans-contact après le confinement

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
L'évolution des technologies sans-contact après le confinement

Les technologies sans-contact se développent depuis une quinzaine d'années, notamment dans les transports, les entreprises, ou encore les moyens de paiement.

Je m'abonne
  • Imprimer

La crise sanitaire liée au COVID-19 a provoqué une accélération de la demande pour ces technologies qui permettent d'aider à respecter les gestes barrières et les distances de sécurité.

C'est un fait, nous avons dû changer nos habitudes : éviter les embrassades, porter un masque dans la rue, en entreprise et dans les lieux clos à forte densité. Nous devons appliquer les gestes barrières au quotidien pour limiter les risques d'une seconde vague.

Et tout cela devient encore plus concret avec la rentrée et les annonces du gouvernement.

Ces nouveaux usages propulsent ainsi certaines technologies sur le devant de la scène.

La révolution du sans-contact est déjà en marche dans les entreprises

"Depuis le déconfinement, de plus en plus d'entreprises optent pour de nouveaux équipements afin de protéger leurs employés, leurs collaborateurs et leurs clients.

La sécurisation sanitaire des locaux est devenue une priorité.

Tout comme l'arrivée des masques, des visières de protection ou des distributeurs de gel hydroalcoolique, les technologies sans-contact ont sans aucun doute un très grand rôle à jouer dans l'avenir de l'aménagement et de l'usage des locaux d'entreprises et des bâtiments publics" estime Arnaud Dijoud, fondateur de la société ELLIADEN spécialisée dans la distribution de badges d'accès des plus grands fabricants.

Certes, cela fait déjà quelques années que nous utilisons ces technologies au quotidien : payer son café avec sa carte de paiement sans-contact ; prendre le métro avec son Pass Navigo ; accéder à son bureau grâce à un badge employé ; ouvrir sa porte d'immeuble avec un porte-clé rfid, sont devenues des habitudes.

Si l'avenir semblait déjà promis à l'utilisation de plus en plus massive des technologies sans-contact, les nouvelles contraintes liées à la situation sanitaire vont renforcer leur place dans notre quotidien, que ce soit en entreprise, dans les lieux publics, ou à la maison.

Il s'agit d'un véritable coup d'accélération pour les technologies sans-contact.

Bienvenue dans l'ère des technologies sans-contact

Dans un monde post-confinement, toutes les surfaces tactiles font désormais l'objet d'une surveillance étroite et doivent être nettoyées après chaque utilisation.

Une charge de travail supplémentaire pour les entreprises et les administrations, qui par ailleurs ne reste pas sans risque.

C'est pourquoi on s'attend à une hausse de l'usage des technologies sans-contact au quotidien : aux digicodes et interrupteurs, on privilégiera désormais les badges ou les tags RFID.

En effet, les entreprises équipent leurs locaux avec des systèmes de contrôle d'accès par badges afin de :

- sécuriser les accès à des espaces sensibles,

- limiter le contact avec les surfaces tactiles tels les interrupteurs ou les poignées

- contrôler les flux de personnes.

En période Covid, il faut aussi reconnaître un nouvel avantage à l'utilisation d'un système de contrôle d'accès par badges RFID sans contact, celui d'identifier les individus ayant circulé dans certaines zones et ayant pu être en contact avec une personne infectée.

De ce fait, les systèmes de contrôle d'accès sans contact deviennent des technologies de premier plan pour limiter la circulation du coronavirus et identifier les "cas-contact" dans les entreprises, administrations et bâtiments publics.

On remarque aussi que le paiement sans-contact prend une part de plus en plus importante dans nos transactions quotidiennes.

La crise sanitaire a justifié et renforcé son utilisation : pendant le confinement, le plafond des cartes de paiement sans-contact a été relevé de 30 à 50 euros.

A l'échelle mondiale, une étude ABI Research prévoit l'émission de 110 millions de cartes de paiement sans-contact supplémentaires en 2020 par rapport à ses prévisions d'avant la crise du coronavirus.

En parallèle, l'argent liquide, vecteur de transmissions de microbes, perd de plus en plus de terrain, et les micro-paiements via terminaux mobiles prennent de plus en plus d'ampleur.

Si aucun secteur de l'économie n'a été épargné par la crise sanitaire, certains secteurs comme la restauration ou l'événementiel ont été plus impactés que d'autres.

Les mesures de distanciation sociale et le confinement ont conduit à l'annulation des événements, festivals, concerts, et autres manifestations. Les restaurants ont fermé leurs portes.

Mais les entreprises concernées se sont adaptées grâce aux nouvelles technologies.

Les organisateurs virtualisent leurs événements ; dans les grandes villes, les restaurateurs ont sauvegardé une partie de leur chiffre d'affaires grâce à l'ubérisation des services de livraison, et depuis le déconfinement, ils s'équipent de plus en plus en terminaux de commandes pour éviter les manipulations.

C'est toute la société qui évolue depuis la crise du COVID-19, et nul doute que les technologies sans-contact vont jouer un rôle clé pour l'avenir de nos interactions au quotidien.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Brand Voice

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Sur le même sujet