En ce moment En ce moment

Référencement Google : pensez à la recherche vocale !

Publié par le | Mis à jour le
Référencement Google : pensez à la recherche vocale !
© Paolese - stock.adobe.com

Les modes de consommation du "search" évoluent continuellement. La recherche vocale s'émancipe avec l'arrivée des Google Home et Amazon Alexa. Certains experts estiment même que d'ici 2020, 50% des recherches se feront via la voix. Alors, êtes-vous prêts ?

Je m'abonne
  • Imprimer

En 2011, Apple mène une révolution dans le milieu des smartphones et lance Siri, le premier assistant vocal installé sur smartphone. Mais c'est en 2016 que Google va s'aventurer publiquement sur le marché avec deux nouveautés : Google Assistant en mai, et Google Home, en octobre sur le marché américain et en août 2017 en France.

Depuis lors, les habitudes n'ont cessé d'évoluer et de se diriger de plus en plus vers le vocal avec notamment 10 % des recherches qui sont effectuées par ce biais. Comscore estime d'ailleurs qu'en 2020, 50 % des recherches se feront via le vocal.
La tendance est claire, la recherche vocale va s'ancrer de plus en plus profondément dans les habitudes de recherche des utilisateurs. Cela va immanquablement pousser les sites internet à se lancer dans la course et à optimiser leur contenu afin d'avoir une chance d'être celui qui donnera de la voix pour répondre aux questions des utilisateurs.

La compétition a d'ailleurs déjà commencé. Certains gros sites travaillent déjà à l'optimisation de la recherche vocale. Ces derniers ont compris que s'ils tardaient, le retard pourrait ne jamais être comblé. Est-ce déjà trop tard pour les autres ? Non. Mais il est grand temps d'impulser ce projet. Et cet article vous donne quelques clés pour vous y aider.

La recherche vocale : une évolution pas si récente

La recherche vocale est loin d'être un chantier récent. En effet, le premier appareil capable de reconnaître des paroles a été créé en 1950. Soit, lorsqu'on fait le rapprochement, un peu moins de 20 ans après la mise au point du premier ordinateur, qui date de la fin des années 30.

Depuis ce premier essai, qui se limitait à reconnaître les chiffres, de nombreuses évolutions technologiques ont eu lieu. Aujourd'hui, ce genre de technologie est accessible au grand public et ce dernier l'utilise de plus en plus.

Les grosses entreprises sont également actrices de cette évolution. Depuis le lancement de Siri et des produits Google, de nombreux autres grands noms se sont lancés dans la création d'assistants vocaux comme Amazon avec Alexa ou Lenovo avec Smart Display.

La recherche vocale en 2019 : de quoi parle-t-on ?

À ses débuts, la recherche vocale se résumait à de la simple reconnaissance vocale. Cette technologie facilitait la retranscription des mots sous la forme de texte.

La recherche vocale est désormais beaucoup plus orientée marketing et conversion. En effet, avec l'arrivée des smartphones, les utilisateurs souhaitent de plus en plus gagner du temps et ainsi avoir une réponse rapide à leurs questions qu'ils posent donc directement à leur smartphone.

En 2019, l'objectif de la recherche vocale va donc consister à envoyer un maximum de signaux à Google afin que celui-ci lise notre site plutôt qu'un autre.

Le fonctionnement de la recherche vocale : ce que Google délivre en vocal

Jusqu'à présent, les utilisateurs avaient l'habitude de taper leurs recherches mot à mot sur Google (ou tout autre moteur de recherche). Les usages changent. Désormais, les utilisateurs sont incités à énoncer leurs demandes à l'oral

Quels résultats sont alors lus par Google Assistant ou Google Home ?

Plusieurs éléments sont pris en compte :

· Les positions 0

· Les knowledge Graphs de Google

· Les extraits enrichis

Des positions 0 lues par le moteur de recherche

La position 0 est un format d'affichage développé par Google. Elle propose, avant même le premier résultat, des éléments jugés pertinents pour répondre de manière efficace à la requête de l'utilisateur. Cette information est issue des pages de résultats et elle apparaît avant même le premier résultat organique.

La position 0 peut prendre différentes formes, à savoir, la liste, le paragraphe ou le tableau. Néanmoins, ce format d'affichage est aléatoire et dépend de critères propres à Google.

Ci-dessous, vous trouverez un exemple de position 0.

Il est primordial de travailler les positions 0 de votre site. Outre les bienfaits généraux pour le référencement naturel, les résultats affichés sont lus comme réponse à la recherche vocale.

Quelques aspects sont à noter concernant ces formats, car apparaître dans chacun des types de position 0 dépendra de différents facteurs et donc nécessitera des optimisations différentes.

Les positions 0 ne sont pas automatiquement lues par le Google Assistant ou Siri, qui remontent simplement les pages répondant à la question, tandis que le Google Home lira les informations trouvées sans forcément les comprendre. Les tableaux et liste en sont actuellement le meilleur exemple. Cependant il est tout à fait possible que les algorithmes de Google évoluent de façon à s'adapter à ces formats.

Aujourd'hui, la position 0 la plus adaptée et profitable reste le paragraphe.

Comment prétendre à une P0 paragraphe ?

Afin de prétendre à une P0 avec un paragraphe il faut :

- Que le titre de la page reprenne la requête ciblée. Par exemple pour la requête " prix du smic ", le titre de la page pourra être " SMIC 2019 : salaire minimum horaire et mensuel ? "

- Que le paragraphe contenant la réponse soit situé avant la ligne de flottaison et qu'il soit composé d'environ 50 mots (bien que Google arrive de plus en plus à trouver les informations pertinentes dans le contenu). De plus, il devra appliquer la stratégie de la pyramide inversée, c'est-à-dire qu'il devra proposer une réponse à la requête rapidement et ensuite apporter des précisions.

Exemple d'une P0 paragraphe

Le knowledge graph comme autre source de données pour les résultats vocaux

Un autre format d'affichage fréquemment utilisé est le knowledge graph. Il apparaît sur la droite de vos pages de résultats. Ce dernier récupère les données enrichies des différents sites pour offrir un bloc de réponse complet à l'utilisateur. La capture d'écran suivante est un exemple sur le domaine du tourisme.


À l'instar de la position 0, le knowledge Graph sert pour la recherche vocale. Les résultats en sont souvent extraits et ensuite proposés à l'utilisateur.

Lire la suite

Je m'abonne

Xavier Stevens, Clustaar

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet