En ce moment En ce moment

Infographie Web-to-Store : les petits commerçants s'y intéressent de plus en plus

Publié par Julien van der Feer le

Près d'un commerçant de proximité sur trois se dit intéressé par le web-to-store selon le 3ème baromètre Mappy-BVA publié mardi 16 février. Mais il reste encore du chemin à parcourir pour comprendre les besoins réels des internautes.

  • Imprimer

30% des commerçants de proximité sont intéressés par le web-to-store, soit 5 points de mieux qu'en 2015 selon le 3ème baromètre Mappy-BVA publié mardi 16 février 2016. Les consommateurs, quant à eux, sont près de neuf sur dix à apprécier le concept. Seul hic : il existe une forte dichotomie entre la vision des petits commerçants et celles des Français concernant l'acte d'achat en ligne ou dans un point de vente physique.

Par exemple, seulement 7% des professionnels estiment que les internautes achètent sur le web pour bénéficier de bons plans alors qu'ils sont, en réalité, 50% à le faire. De même, si 46% des commerçants pensent que leurs clients achètent en magasin pour le relationnel, deux internautes sur trois déclarent le faire pour voir le produit "en vrai".

Julien van der Feer

Julien van der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Digital - Innovation

Par Lionel Millet, Team Leader SEO chez Keyade

Le référencement naturel a beau être un levier gratuit, cela reste tout de même un investissement pour les marques, en temps passé ou en frais [...]

Digital - Innovation

Par Philippe Duhamel, Co-fondateur de Clustaar

Livechat ou chatbot ? Les deux solutions semblent s'opposer et l'on pourrait penser que le deuxième va remplacer le premier. Au contraire ! [...]