En ce moment En ce moment

Li-fi et VLC, de l'ombre à la lumière

Publié par Mickaël Deneux le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Des normes techniques et juridiques

Edouard Lebrun

Cette PME française innovante, cotée sur Alternext et fondée en 2008, compte 170 collaborateurs et a réalisé un CA de 20 millions d'euros en 2017. Elle commercialise des solutions et des services qui s'appuient sur la technologie LED. Depuis six ans, une partie de ses équipes travaillent sur des applications autres que l'éclairage.

Les technologies de communication par la lumière, que ce soit le VLC et le li-fi, correspondent aujourd'hui à 50 % des investissements R & D de cette entreprise basée à Barentin, en Seine-Maritime. Elle commercialise depuis octobre 2016 le premier luminaire li-fi industrialisé du marché. La société est en train de déployer cette technologie dans un certain nombre d'agences du Crédit Mutuel-Arkéa, mais aussi les centres R & D d'EDF, Enedis, BASF Chemistry ou encore de la SNCF.

En somme, des grands comptes séduits par la perspective d'une connexion internet ultrasécurisée au sein d'endroits stratégiques (salles de réunion, espaces de direction, etc.). Le dirigeant de Lucibel voit un autre avantage au li-fi. Il permet de répondre à des normes dans des environnements très contraignants d'un point de vue technique ou réglementaire: "Des normes de compatibilité électromagnétique notamment. Vous ne pouvez pas avoir d'ondes radio à certains endroits pour ne pas perturber les machines-outils en fonctionnement. Idem dans les hôpitaux où les ondes sont proscrites sur certains endroits." Et ce, en conformité avec la loi Abeille de 2016, interdisant l'installation de bornes wi-fi dans les lieux publics accueillant des enfants de moins de trois ans.

Mobilité restreinte

Derrière ce portrait idyllique se cache un écueil: le manque de mobilité. Il faut nécessairement être sous la lumière. "Vous ne captez pas l'information dans une zone non éclairée. Contrairement au wi-fi ou au Bluetooth qui, de fait des ondes radio, émettent partout", ­poursuit Marc Rozenblat. Néanmoins, le président de la SLA nuance tout de suite ce qui peut paraître comme un inconvénient majeur: "On passe 87 % de son temps sous une lumière artificielle. On peut estimer que les émissions d'ondes radio seront bien plus faibles parce qu'on pourra, dans la plupart des cas, utiliser la lumière et non le wi-fi."

En clair, les technologies par onde ne seraient pas remplacées par ces innovations de télécommunication par la lumière mais en deviendraient ­complémentaires. Edouard Lebrun, de son côté, se veut ambitieux pour sa PME au regard des forts investissements consentis: "Le li-fi et le VLC ne se situent pas encore au coeur de notre ­activité commerciale (5 %) mais sont tout à fait identifiés comme des domaines qui deviendront un pilier de notre stratégie de croissance" , souligne-t-il. Une volonté délibérée de rester sous les feux des projecteurs.

Ils parient sur le li-fi et le VLC

1. Luciom

Cette entreprise créée à Caen en 2012, est spécialiste des circuits intégrés radiofréquences et des LED. Cette PME a développé les émetteurs et récepteurs li-fi, ainsi que les briques logicielles de mise à disposition des données transmises par la lumière. Avant d'être rachetée par Philips en février 2017.

2. LIFI-LED Côte d'Ivoire

Start-up ivoirienne, LIFI-LED Côte d'Ivoire est la première entreprise africaine spécialisée dans l'intégration de solutions Li-fi. Son but ? Démocratiser l'éclairage comme un service de communication sans fil et d'Internet très haut débit sur le continent africain. La start-up a réussi la prouesse de connecter un village reculé du pays et a reçu le prix 2017 de la meilleure innovation numérique ivoirienne de la présidence de la République.

3. Havr

Présente au CES 2018, la jeune pousse Havr a présenté une serrure à coloration numérique permettant d'ouvrir une porte au moyen d'un signal lumineux. Utilisant le protocole unidirectionnel VLC, cette société créée en octobre 2017 par deux jeunes étudiants de l'université de Compiègne, souhaite à l'avenir équiper des entreprises sur les questions de contrôle de badge d'accès. Leur solution sera commercialisée fin 2018.

4. Firefly LiFi

Firefly LiFi, entreprise américaine, propose un système li-fi bidirectionnel qui s'appuie sur des émetteurs/récepteurs de la taille d'un disque dur portable. Cette structure, dont le business model est orienté sur le B to B, revendique fournir un débit de 1 Gbit/s, soit l'un des plus rapides du marché.


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet