En ce moment En ce moment

Ces PME qui inventent la logistique de demain

Publié par Marion Perroud le

Je m'abonne
  • Imprimer

Nouvelle donne pour la logistique urbaine

De la start-up Cubyn qui se charge de l'intégralité de la préparation des commandes de professionnels, aux services de livraison express de Colisweb ou Deliver.ee, la logistique urbaine se voit elle aussi totalement remodelée, face à une clientèle et des municipalités de plus en plus exigeantes. De nouvelles offres apparaissent de même sous l'impulsion de l'économie collaborative.

La start-up Shippeo met ainsi en relation les chargeurs (industriels, distributeurs...) et les transporteurs pour améliorer la visibilité des prestations de transporteurs, optimiser les flux et assurer un suivi en temps réel des livraisons via une application dédiée. Sur le principe du covoiturage, WeTruck commence, elle à tester un service de co-camionnage entre routiers et particuliers.

"On voit émerger des modèles économiques disruptifs où le citoyen devient un nouvel acteur de la chaîne pour gagner en réactivité", souligne Philippe Deysine (Nov@log). À Paris, le site Tok Tok Tok se positionne par exemple en proposant de déléguer ses achats et sa livraison en moins d'une heure à un "runner" professionnel ou indépendant (ex : artisan, étudiant à son compte, etc.). La logistique, elle aussi, aura bien du mal à passer entre les mailles du filet de l' "ubérisation" galopante des économies occidentales.

Le témoignage de Fabien Bardinet, directeur général de Balyo

"L'automatisation des entrepôts est inéluctable"

En 2013, Balyo ne comptait que 35 salariés. Aujourd'hui, la PME basée à Moissy Cramayel (Seine-et-Marne) en emploie plus de soixante et enregistre une croissance à deux chiffres. Son credo : l'automatisation de chariots élévateurs en entrepôt.

Elle a mis au point une Movebox qui, une fois fixée sur le chariot, le transforme en robot intelligent capable de se déplacer tout seul dans un environnement complexe sans ligne de sol, réflecteur ou intervention d'un opérateur. Pour commercialiser leur innovation, les dirigeants se sont accociés à Fenwick-Linde, l'un des plus importants constructeurs de matériels de manutention du monde.

"Aujourd'hui, 100 chariots sont installés chez une dizaine de clients de tous secteurs. Outre la France, nous sommes pour l'heure présent en Allemagne, en Espagne, en Belgique et aux États-Unis", détaille Fabien Bardinet, directeur général de Balyo. Lui l'assure, "l'automatisation des entrepôts est inéluctable qui sera, contrairement à une idée reçue, bénéfique à tout le monde".

Le chef d'entreprise voit en effet dans ce "mouvement de fond accessible à tous" l'opportunité pour les industriels et logisticiens de monter en gamme en transférant leurs ressources humaines vers des tâches plus complexes et donc, à plus forte valeur ajoutée. Balyo compte bien en tout cas surfer sur cette tendance pour atteindre d'ici à 2020 un chiffre d'affaires de 100 M € , contre 3,3 M € l'année dernière.

Balyo

Manutention / Moissy Cramayel (Seine-et-Marne) / Dirigeants : Fabien Bardinet, 44 ans et Thomas Duval, 39 ans / SA à conseil d'administration / Création en 2005 / 60 salariés / CA 2014 : 3,3 M€

Et ailleurs ?

ÉTATS-UNIS. Deliv.co, l'Uber de la livraison

L'entreprise américaine Deliv.co permet aux e-commerçants et enseignes de proposer à leurs clients, une livraison le jour J. Afin de tenir ces délais, elle s'appuie sur une large communauté de "drivers", des particuliers disponibles, situés au plus proche des lieux de retrait et de livraison.

ALLEMAGNE. Itizzimo en réalité augmentée

Des lunettes intelligentes capables d'assister en temps réel les manutentionnaires en entrepôt ? C'est le pari que s'est donné la start-up allemande Itizzimo en créant son application SAP de réalité augmentée. Connectée aux lunettes, elle est capable de guider et d'informer de manière interactive les opérateurs, notamment dans la préparation des commandes. Le concept est encore en phase de test.


BELGIQUE. Borderlinx abat les frontières de la logistique

Calcul automatique des taxes douanières, livraison express, suivi de l'acheminement, gestion des retours... La start-up belge Borderlinx a mis au point un algorithme et un service dédié à tous les e-commerçants qui exportent. Une offre innovante qui lui a permis de remporter le "e-commerce award de la logistique" lors salon E-commerce Paris 2014.

Je m'abonne
Marion Perroud

Marion Perroud

Journaliste

Entre 2012 et 2016, Marion Perroud a suivi, au sein de la rédaction de Chef d’Entreprise, l’actualité des TPE (artisans du bâtiment et commerçants), des [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Digital - Innovation

Par Charlotte Rozan-Pichet, Digital Media chez Keyade

En quelques années, Amazon a transformé le visage du retail. En ligne, la plateforme s'impose dans le parcours d'achat et détrône même les moteurs [...]