En ce moment En ce moment

Réussir la transformation numérique de sa PME grâce au hackathon

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Aucun mail n'a été ouvert dans cette "simulation" de vie au bureau.

Si c'est l'aspect chronophage et hyperconnecté qui vous rebute, ou si la technologie paraît ici trop intrusive, on arguera cette fois qu'aucun mail n'a été ouvert dans cette "simulation" de vie au bureau. Les réunions destinées à débloquer des petites actions simples ont sauté et ont été remplacées par des messages échangés sur une plateforme. De quoi donner de son attention aux moments qui comptent vraiment. Et dans ces moments-là, la règle, c'est que le téléphone de chacun des participants doit être coupé pour être engagé à 200% dans ce qui est partagé.

Essai gratuit

Grâce aux formats de logiciels en SaaS, à la conservation et à l'exploitation des données dans le cloud et à des forfaits d'abonnement évolutifs, on peut obtenir sans surfacturation ce que permettaient (ou permettent toujours) des logiciels ERP exhaustifs, non communicants et réclamant de former des équipes spécialisées à leur utilisation.

La suite Office 365 lancée en juin 2011 par Microsoft à destination des entreprises a été agrémentée de nombreux services pour offrir, sur un format de plateforme dans le cloud, les services d'un ERP, avec davantage de flexibilité et d'échanges entre les équipes. Sont intégrés entre autres le réseau social professionnel de Microsoft, Yammer, Skype Entreprise pour les appels en vidéoconférence et une option Office 365 sur mobile pour bénéficier des services en usage continu. Depuis juin 2016, Microsoft a sorti Planner, un logiciel de gestion comparable à Trello, son concurrent (et celui du logiciel Asana) pour organiser le temps de travail. D'après les chiffres relevés par Microsoft, les TPE/PME ne sont pas exclues du lot puisqu'elles représenteraient 50% des abonnés Office 365 parmi les 1,2 milliard d'utilisateurs dans le monde.

Préparez votre hackathon

La tendance en entreprise , pour accélérer les processus de création ou tester de nouveaux outils, consiste à emprunter les codes du milieu des NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication) pour réaliser des "hackathons". Ces sessions de travail collaboratif organisées en rush de deux jours aboutissent chez les développeurs à la réalisation d'un POC (Proof of concept: prototype) d'application ou de matériel technologique. Hors du pré carré des ingénieurs, il s'agira pour certains pôles métier d'en profiter pour accélérer la transformation digitale de leur entreprise.

En octobre dernier, le groupe média Arte a lancé un appel à candidature en partenariat avec l'école Simplon et le Numa Paris avec Arte Playground #1. Le but: lancer "un week-end pour imaginer les services de demain !" À la clé pour les développeurs, designers et participants de tous horizons: la possibilité d'être financés pour la mise en place de leur projet au sein du groupe. L'initiative est destinée à créer une "émulation collaborative autour des nouveaux usages qui participent à la meilleure distribution des programmes de la chaîne", précise Arte dans sa communication.

Une TPE-PME sur trois ne possède pas de site internet.

Dans les grands groupes, on part donc du principe que l'innovation ne peut pas venir que de l'intérieur et doit être cherchée là où sont les talents capables de la porter. Mais, grands groupes ou petites structures, qu'importe, la nécessité de s'y mettre est bien réelle quelle que soit la méthode adoptée. Pour preuve, une TPE-PME sur trois ne possède pas de site internet (étude Fevad 2016).

Pour le cabinet de recrutement Hays, qui a fait du réseau social professionnel LinkedIn son vivier de talents et son lieu de travail dématérialisé, l'échec des entreprises est dû à trois facteurs. En premier lieu: une absence de vision d'ensemble pour mettre en place un plan de transformation pérenne et adapté aux besoins. En second lieu: la tentative d'intégration d'outils trop complexes qui ne communiquent pas entre eux et qui demandent un temps de formation trop lourd sur un agenda déjà bien chargé. Enfin, la peur du risque à prendre, la crainte de la désta­bilisation de l'entreprise sur ses bases, voire la perte d'argent inutile.

3 conseils pratiques pour réaliser son hackathon

I - Être vu sur les réseaux sociaux

  • 1/ Identifiez le bon réseau social.
  • 2/ Vos collaborateurs sont vos meilleurs ambassadeurs. Demandez-leur de créer et d'animer des groupes par région sur les réseaux sociaux pour faire rayonner leur expertise dans la France entière.
  • 3/ Mettez en place des outils de veille de performance pour démêler les stratégies de communication payantes de celles qu'il faut abandonner.
    Par le cabinet de recrutement Hays
Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Digital - Innovation

Par La rédaction

Dans leur livre "Au coeur de la blockchain", Mickael Lewrick et Christian Di Giorgio nous décryptent l'univers de la blockchain. Troisième extrait, [...]