En ce moment En ce moment

L'African dream : un espoir en chantier

Publié par Barbara Prose le

Je m'abonne
  • Imprimer

Ammin Youssouf et Haweya Mohammed, cofondateurs d'Afrobytes


Le témoignage d'Ammin Youssouf, fondateur et codirigeant d'Afrobytes

"On vient apporter de nouvelles lunettes aux gens"

Lancé en 2015 et basé à Paris, Afrobytes dresse des ponts entre les entrepreneurs du numérique issus de la diaspora et leurs clients et investisseurs potentiels en France et à l'étranger. À l'occasion d'un cycle de deux jours de conférences à Paris, les 8 et 9 juin 2017, Afrobytes a mis en avant les entreprises de croissance en Afrique. "Les investisseurs tournent le dos à l'Afrique par peur de ne pas trouver de ROI. Il y a une sorte de hype négative, une impression que les entreprises africaines ne rapportent pas, explique le dirigeant. Nous devons entretenir notre storytelling pour attirer. C'est pourquoi, avec nos événements, nous prenons le contre-pied de l'image que l'on se fait de l'écosystème africain. On essaye d'apporter de nouvelles lunettes sur l'Afrique aux gens."

À cet effet, Afrobytes met en avant des entreprises qui n'ont rien à prouver et qui ont réussi de belles levées de fonds. Pour Ammin Youssouf, la non-prise en compte du potentiel du marché africain est une hérésie?: "À Lagos, il y a des appartements hors de prix que je ne peux pas me permettre de louer même si, aujourd'hui, je vis à Paris. Il y a tout un marché de jeunes actifs qui pratiquent une activité sportive à conquérir", conclut-il.

Je m'abonne
Barbara Prose

Barbara Prose

Journaliste pluri-médias

Journaliste pluri-médias et technophile, je suis passionnée par l'innovation au sens large et par les nouvelles technologies (drones, réalité virtuelle [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Start-up

Par Stéphanie Marius

Alors qu'il atteint une valorisation de 35 milliards de dollars, l'acteur du paiement Stripe prévoit d'adresser six nouveaux marchés.