En ce moment En ce moment

La location longue durée se met au courant

Publié par le | Mis à jour le
La location longue durée se met au courant

Si la plupart des loueurs longue durée continuent d'adapter leurs offres de services aux flottes, tous vont favoriser cette année le déploiement de véhicules électriques dans le parc des entreprises.

  • Imprimer

Mode de financement préféré des entreprises pour gérer leur parc automobile, la location longue durée (LLD) se tourne de plus en plus vers les TPE et PME. Si l'an passé, les immatriculations de véhicules réalisées par les loueurs pour le compte de leurs clients ont progressé de 6,8 %, la source de cette croissance est à rechercher auprès des petites entreprises. De fait, en volume de véhicules, les grands comptes demeurent les principaux clients des loueurs longue durée. Mais leur parc est en voie de rationalisation et évolue plutôt à la baisse. À l'inverse, "évangélisée" par les loueurs depuis plus de dix ans, la clientèle des PME est de plus en plus séduite par la LLD et elle découvre ses avantages tant en termes de financement que de formules "full services".

Chez le loueur Arval, le "small business" a progressé l'an passé de 25 % tandis que les activités réalisées auprès des grands comptes n'ont évolué que de 2 %. Une progression qui résulte pour beaucoup de la multiplication de nouveaux services proposés par les loueurs. Ainsi, au-delà du financement et des traditionnels services associés que sont la gestion de la maintenance, des pneumatiques, de l'assistance ou encore de l'assurance et des sinistres, la plupart des loueurs proposent désormais à leurs clients la gestion des amendes en lien avec l'ANTAI. D'autres services, plus liés au choix des véhicules apparaissent également. Ainsi, Arval vient de renforcer son offre de location de véhicules utilitaires afin de répondre aux besoins de flexibilité auxquels sont confrontées les entreprises. Le loueur proposera désormais, en partenariat avec Peugeot Utility, une gamme d'utilitaires transformés et prêts à partir, disponibles sous environ cinq semaines. Cette offre sera accompagnée de packs clés en main pour habiller les véhicules d'un marquage publicitaire ainsi que de formations à la prévention du risque routier.

Gestion de parc en temps réel

Autre démarche orientée vers les PME, celle menée par Renault et sa filiale de financement Diac Location qui viennent de lancer une nouvelle offre baptisée Easy Loc Pro. Cette solution de LLD comprend le financement, l'entretien, l'assistance 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, la protection financière pour le vol ou la destruction et la prévention du risque routier avec des stages de récupération de points de permis. Surtout, les clients LLD de Renault pourront bénéficier d'outils digitaux. Le gestionnaire de flotte n'aura plus besoin d'aller rechercher les informations auprès du conducteur puisque, grâce à la télématique embarquée, il pourra consulter à distance et en temps réel l'évolution du kilométrage de ses véhicules, leur autonomie, leur position géographique, la consommation, la pression des pneus, les alertes techniques ou encore le nombre de kilomètres avant la prochaine révision.

L'apport de la télématique embarquée à bord des véhicules pousse aussi les loueurs à développer de nouveaux services. Avec Arval Carsharing, le loueur Arval étend son offre d'autopartage à tous les véhicules d'une entreprise. Comme l'explique Christophe Conogero, son directeur général New Business, " nous louons des véhicules qui restent souvent 90 % de leur temps sur un parking. Avec le traitement des données et dans le cadre de l'économie de partage, nous proposons à nos clients que ces véhicules soient accessibles, de quelques minutes à quelques heures, à l'ensemble de leurs collaborateurs. Il s'agit là d'une offre de partage corporate qui utilise la solution Arval Active Link permettant d'accorder l'autorisation d'ouvrir ou de fermer un véhicule depuis son smartphone et de restituer une voiture partagée ". Autre nouveau service développé par le loueur LeasePlan, une garantie "frais de dépréciation" dans ses contrats d'assurance offrant à ses clients une couverture à hauteur de 1 000 euros sans franchise. Une solution destinée à éliminer la crainte des frais de restitution en fin de contrat qui peuvent être un frein au choix de la LLD pour bon nombre de PME.

2018, année électrique !

Mais cette année, les loueurs longue durée ont à l'évidence l'intention de promouvoir les véhicules électriques auprès de leurs clients et de répondre ainsi à une demande émanant autant de grands comptes que des PME. Comme l'explique Jean-François Chanal, directeur général d'ALD Automotive, " avec une autonomie de l'ordre de 300 km, les véhicules électriques peuvent désormais répondre à des cibles de parcs plus larges et trouvent une meilleure place dans les entreprises. Cela conduit à des usages différents de la voiture. Ainsi, avec notre offre ALD Switch, dans le cadre d'une location d'un véhicule électrique, les conducteurs peuvent en plus profiter, pendant 60 jours par an, d'un véhicule thermique ou hybride pour des parcours d'un kilométrage plus élevé ou pour un usage personnel durant les week-ends et les vacances. "

Chez LeasePlan, on se montre même plus radical : " Nous voulons forcer le destin du véhicule électrique en proposant aux flottes des loyers de location attractifs au travers d'une offre full package de 24 mois prévoyant l'installation de bornes de recharge ", explique son directeur commercial et marketing, Jean-Loup Savigny. Enfin, comme l'indique également Ferréol Mayoly, directeur général d'Arval France, " 2018 sera marquée par le lancement de notre nouvelle offre de véhicules électriques qui touche les grands comptes comme les PME. Nous avons fait le constat, en effet, que les freins au passage du véhicule thermique à la mobilité électrique dans les flottes n'étaient pas les véhicules eux-mêmes, mais la nécessité pour leurs conducteurs de pouvoir tester sur le long terme les voitures électriques en activité. "

Conséquence : le prestataire propose désormais en location de moyenne durée, et pour des périodes de trois à six mois, des véhicules électriques en test associés quelques semaines par an à un véhicule thermique. De plus, il a noué un partenariat avec le spécialiste NewMotion pour l'accès des véhicules de ses clients à son réseau de stations de recharge et l'installation de bornes de recharge sur site. De quoi favoriser, dans de nombreuses entreprises, la transition énergétique vers la mobilité électrique là où elle est nécessaire et économiquement viable.


Jean-Pierre Lagarde

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet