Juillet : Les assureurs volent au secours des PME

Publié par le - mis à jour à

Alors que depuis des mois, les entreprises se plaignaient de ne pas avoir suffisamment accès au crédit, Pierre Moscovici, le ministre de l'Économie, a présenté, le 10 juillet, une réforme du Code des assurances. Dès le mois de septembre, les assureurs vont ainsi pouvoir octroyer des prêts aux PME.

  • Imprimer

Drainer une partie de l'épargne des Français vers le financement des PME et stimuler le redémarrage de l'économie française. Pierre Moscovici, le ministre de l'Économie et des Finances, a dévoilé le 10 juillet, la réforme du Code des assurances. "Le rôle des banques dans le financement des entreprises est aujourd'hui prépondérant. Il représente plus de 95 % du financement externe des PME. La réforme du Code des assurances permettra d'ouvrir l'accès aux prêts à ces entreprises", a expliqué le ministre de l'Économie et des Finances.

Assouplir une réglementation contraignante

Cette démarche vise en particulier les entreprises non cotées, qu'elles soient petites, moyennes ou de taille intermédiaire. Jusque-là, les assureurs ne pouvaient investir que dans des entreprises cotées en Bourse. Cette réforme prévoit que les compagnies d'assurance puissent prêter jusqu'à 5% de leur bilan aux entreprises, sous la forme de crédits à moyen terme d'une durée de cinq à sept ans. Ce qui représente une manne de financement de 90 milliards d'euros. Le ministre de l'Économie précise également que l'investissement sera limité "aux entreprises dont la qualité de crédit est jugée suffisante".

Le décret portant réforme du Code des assurances va être publié en juillet. Les premières opérations devraient intervenir quant à elles à la rentrée.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Carine Guicheteau

Les DAF à temps partagé labellisés se comptent sur les doigts des deux mains. Mais ce label de la DFCG est amené à se développer. Pourquoi ? [...]

Gestion - Finance
WeShareBonds

Par WeShareBonds via Marketme

Alors que le débat fait rage sur la fermeture éventuelle d’une usine Ford en France, et que l’élection de Trump s’est jouée sur des promesses [...]