En ce moment En ce moment

CroissancePlus encourage le partage des fruits de la croissance auprès des PME

Publié par Céline Tridon le | Mis à jour le
CroissancePlus encourage le partage des fruits de la croissance auprès des PME
© zephyr_p - stock.adobe.com

CroissancePlus publie un nouveau guide pratique à destination des dirigeants. Le réseau y recense quatre outils principaux de partage, à mettre en place pour favoriser le pouvoir d'achat des salariés.

Je m'abonne
  • Imprimer

Mettre en place des dispositifs de partage au bénéfice des collaborateurs, voici ce que propose CroissancePlus, dans son guide "Partager les fruits de la croissance pour grandir ensemble". Disponible en ligne et en version papier, le guide revient sur quatre outils à disposition du chef d'entreprise : l'intéressement, la participation, les BSPCE et les actions gratuites.

"Il y a actuellement un encouragement fort à mettre en place de tels outils. Les mesures annoncées de suppression du forfait social sur la participation et l'intéressement, dans le cadre de la loi Pacte, sont clairement une avancée. Bien sûr, le fait que cette mesure écarte les entreprises de 250 salariés et plus est regrettable. Des aménagements auraient pu être possibles, comme une dégressivité ou des mesures dans le temps. Cependant, il ne faut pas oublier la crise sociale que traverse actuellement notre pays. Elle soulève notamment des problématiques de pouvoir d'achat. C'est important que l'entreprise et l'entrepreneur rappellent qu'il y a une vertu à partager les fruits de la croissance", commente Jean-Baptiste Danet, président de CroissancePlus.

Si certains outils comme la participation sont obligatoires dès les 50 salariés, ils sont donc amenés à évoluer, du fait des nouvelles annonces gouvernementales.

Pour chacun des dispositifs retenus, CroissancePlus détaille les objectifs, les conditions d'éligibilité et partage le retour d'expérience d'entrepreneurs qui ont déjà mis en place de tels outils. Grâce à l'intervention d'experts juridiques, il précise également les détails de mise en place et d'application.

"Ces outils présentent tous une opportunité, mais ils comportent aussi des risques, car ils impliquent une certaine gestion de l'entreprise et un mode de management", rappelle Jean-Baptiste Danet. En effet, diverses contraintes doit être soulevées, d'ordre technique par exemple ou de l'ordre de la durée, car il s'agit de procédés qui s'inscrivent dans le temps. Enfin, CroissancePlus précise que ce guide peut être amené à évoluer, en fonction de l'actualité notamment.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Lluís Soler, fondateur et p-dg de l'entreprise SoftDoit

Autrefois, maintenir un inventaire en ordre pouvait devenir une odyssée, mais heureusement, la technologie est entrée dans la vie des entreprises. [...]