Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Chef d'entreprise
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Trésorerie, le vaccin anti-crise des entreprises

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Trésorerie, le vaccin anti-crise des entreprises

Dans ce contexte de crise, plus que jamais le cash est le nerf de la guerre ; avec des bilans alourdis par le PGE, il est plus que jamais nécessaire de préserver sa trésorerie. Tour d'horizon des solutions !

Je m'abonne
  • Imprimer

La trésorerie des entreprises est mise à rude épreuve par la crise sanitaire. L'incertitude et les coups de frein de l'activité ont un impact direct sur le comportement de paiement des entreprises. Selon le Baromètre des délais de paiement portant sur novembre 2020, les retards de paiement concernent une créance sur cinq. La vraie nouveauté ? "Dorénavant, les retards de règlement se répercutent en cascade au niveau des PME, note Cédric Renaud, directeur du développement et de la transformation, Pôle Banque des Décideurs en Région, à la Caisse d'Epargne Grand Est Europe. Face à une crise dont elles ne voient pas l'issue, les entreprises sont attentistes et prudentes. Si elles le peuvent, elles n'utiliseront pas leur PGE, bien souvent considéré comme une trésorerie de précaution"

Les actifs = sources potentielles de liquidités

Dès lors, quelles solutions sont à leur disposition pour préserver leur trésorerie et saisir des opportunités de croissance ? Historiquement, les crédits à court et moyen terme accordés par la banque au dirigeant d'entreprise est le moyen privilégié pour financer les investissements ou les besoins de trésorerie. "Mais, le contexte actuel invite les chefs d'entreprise à explorer de nouvelles pistes de réflexion pour financer leur développement, à repenser leurs modes de financement, estime Cédric Renaud. Il peut par exemple être intéressant d'envisager d'utiliser ses actifs comme levier de financement : gage des stocks, préfinancement des créances fiscales (CIR, CII, crédit de TVA) ou encore refinancement d'un actif mobilier ou immobilier via une fiducie ou en leasing (lease-back)."

La fiducie est un mécanisme par lequel une entreprise (le constituant) transfère temporairement tout ou partie de la propriété d'actifs à un tiers de confiance (le fiduciaire), avec mission d'en faire l'usage prévu au contrat fiduciaire au profit de bénéficiaires (des tiers, le constituant ou même le fiduciaire lui-même). "Bénéficiant d'un cadre fiscal avantageux, la fiducie est devenue depuis quelques années un levier de financement ou de refinancement plébiscité par les emprunteurs tout en sécurisant les prêteurs", indique l'expert. Quant au lease-back, le principe est simple : l'entreprise, propriétaire d'un actif, le cède à une société de crédit-bail puis le récupère en location, avec possibilité de le racheter en fin de contrat. "Parmi tous les actifs d'une entreprise, l'immobilier est celui où le levier est le plus important, souligne Cédric Renaud. De manière générale, crise ou pas, les solutions financières permettant de générer du cash grâce aux actifs de l'entreprise ont de l'avenir."

Bons de commande et factures = du cash immédiatement disponible

Enfin, il existe une autre option, souple, express et efficace pour transformer le poste client en trésorerie : l'affacturage. "Longtemps, cette solution de financement à court terme a souffert d'une mauvaise réputation, les entreprises y voyant un levier réservé aux entreprises en difficulté, regrette Cédric Renaud. Alors qu'au contraire, y avoir recours est révélateur d'une gestion optimisée et sécurisée de la trésorerie." En effet, cette solution, qui peut sous certaines conditions être confidentielle vis-à-vis des clients de l'entreprise, permet de bénéficier d'une avance sur les factures et, sur les bons de commande. "Autre avantage et non des moindres, l'affacturage offre la possibilité d'assurer ses créances clients, car développer son activité c'est bien, mais être payé c'est encore mieux, ajoute-t-il. Quelles que soient les solutions envisagées, quelle que soit la situation de l'entreprise, le dirigeant doit rester en contact étroit avec son banquier. À la Caisse d'Epargne, nous croyons aux vertus de l'écoute, de la proximité et de l'approche globale. Prendre le temps d'effectuer un diagnostic complet et global est la clé pour proposer les solutions les plus pertinentes. Nos chargés d'affaires sont à votre disposition, venez les rencontrer !"

Pour être mis en relation avec un Chargé d'Affaires de la Caisse d'Epargne, prenez-rendez-vous sur notre site internet

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Les Podcasts de Chef d'Entreprise

Lifestyle Chef d'Entreprise

Artisans Offres Commerciales

Chef d'Entreprise Offres Commerciales

Commerce Offres Commerciales

l'Essentiel by NMG

La rédaction vous recommande