En ce moment En ce moment

[Tribune] Le handicap est un vrai frein à l'entrepreneuriat

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Le handicap est un vrai frein à l'entrepreneuriat
© DR

Atteint d'une maladie cardiaque, Laurent Froissart, dirigeant de Bikom, s'est heurté à de nombreux freins pour financer l'achat de nouveaux locaux et accompagner la croissance de son entreprise. Il a essuyé 12 refus de prêt en raison de son handicap.

  • Imprimer

Depuis 10 ans, je dirige Bikom. Une société prometteuse qui fabrique du matériel publicitaire pour des lieux de vente avec des matériaux recyclés et recyclables. Une PME de 10 salariés qui enregistre une croissance de 30 à 60% selon les années. Entre 2007 et 2009, mon chiffre d'affaires passe de 200 000 euros à 1,3 million d'euros.

Des résultats florissants qui ne sont pourtant pas le reflet d'un long fleuve tranquille. En 2010, on me découvre une cardiomyopathie dilatée. Une maladie en stade avancée qui est une dégénérescence du muscle cardiaque, avec un risque de mort subite.

S'organiser et foncer coûte que coûte

Renoncer à ma carrière de chef d'entreprise pour cause de stress trop important ? Certainement pas. Il faut que la boîte tienne le cap. Cette situation me fait prendre conscience de la nécessité de m'organiser, de m'entourer d'une équipe de confiance, de déléguer et de prévoir le rachat de l'entreprise par les salariés de Bikom. Jusqu'en 2016, les affaires prospèrent. Les banques jouent le jeu et m'octroient des prêts (85 000 euros maximum en leasing) pour acquérir des machines de production.

En avril 2017, les choses se compliquent. L'entreprise engage une nouvelle phase de développement et a besoin d'acquérir des locaux plus grands, ainsi que du nouveau matériel. Les banques suivent mais pas les assurances. Malgré des résultats irréprochables, des bilans au carré, une notation H4+ de la Banque de France pour bonne conduite, je me heurte à 12 refus de la part des assurances. Par conséquent, sans assurance, je ne peux prétendre à un prêt bancaire.

Les recours possibles, tels que les conventions AREAS ou l'assurance Homme-clé, ne sont pas non plus d'un grand secours car ils épaulent les cas "légers" de situation de santé du dirigeant. C'est finalement en remportant le concours "Ma Pub Ici", initié par une banque, que je parviens à obtenir un prêt sans condition de 250 000 euros, validant ainsi le co-financement de Bpifrance pour réaliser mon projet immobilier.

Un engagement auprès de h'up entrepreneurs

Mon expérience m'a poussé à rejoindre en 2017 l'association h'up entrepreneurs dans l'optique de créer un fonds de garantie pour les entrepreneurs en situation de handicap, afin de faciliter leur accès au système bancaire et assurantiel. Car je ne suis pas le seul dans cette situation. La France compte 75 000 entrepreneurs handicapés, auxquels s'ajoutent près de 800 000 entrepreneurs qui, chaque année, sont fragilisés par une situation de santé dégradée (rendue manifeste par une affection de longue durée, une invalidité permanente ou définitive, etc.).

Depuis 2008, h'up entrepreneurs les accompagne dans leurs démarches de création ou de développement et les représente sur un plan national et politique. Nous militons également auprès des pouvoirs publics pour obtenir le droit à compensation des entrepreneurs fragilisés qui ont des besoins spécifiques pour ne pas "décrocher" de leur activité entrepreneuriale, ainsi qu'une contribution financière de tous les acteurs économiques au financement de l'insertion professionnelle des publics fragilisés. Un engagement que nous portons avec un seul mot d'ordre : "handicapés sûrement, entrepreneurs avant tout !".


Les auteurs

Laurent Froissart est dirigeant de Bikom, une entreprise de 10 salariés qui fabrique du matériel publicitaire pour des lieux de vente avec des matériaux recyclés et recyclables depuis 2008. Il est par ailleurs membre du Conseil d'Administration de l'association h'up entrepreneurs, qui depuis 2008 accompagne les entrepreneurs handicapés dans l'ensemble de leurs démarches et les représente sur un plan national et politique.

Pauline Arnaud-Blanchard est directrice générale de l'association h'up entrepreneurs..

Laurent Froissart et Pauline Arnaud-Blanchard

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet