En ce moment En ce moment

Reprise d'entreprise : 5 dirigeants de PME racontent leur expérience

Publié par Pierre Lelièvre le

Avec 75000 transmissions chaque année, la reprise d'entreprise est une vraie opportunité. A condition de bien maîtriser le processus. Cinq dirigeants de PME partagent leur aventure entrepreneuriale.

Je m'abonne
  • Imprimer
"Construire un vrai projet industriel"

"L'idée est de construire un vrai projet industriel", avance Alain Mandine, dirigeant d'OCIS Group, une holding intégrant aujourd'hui trois PME spécialisées dans l'électronique et les télécoms professionnels. Pourtant, quand cet ancien cadre de Thalès décide de se tourner vers la reprise, il contacte la CCI Paris pour un sourcing efficace.

Dans les 400 entreprises repérées, il en cible une quarantaine, puis quatre retiennent son attention. Un tri efficace qui le mène vers Milesys, équipementier en électronique professionnel. "Mon dossier a fait la différence par mon approche centrée sur le développement et l'objectif de pérennisation de la société", explique-t-il. Début 2015, il signe la lettre d'intention, mais éprouve des difficultés à réunir les financements bancaires. Peu après, il est recontacté par les cédants d'une autre entreprise sous-traitante en électronique, Saditec, intéressés par son projet.

Alain Mandine songe alors à "une logique de structuration d'un groupe industriel en reprenant les deux entreprises". En mars 2016, il signe concomitamment le closing des deux sociétés. "Les verrous bancaires ont sauté, car les deux activités étaient complémentaires", souligne celui qui a "toujours voulu faire du build-up". Un coup de force payant, puisque l'opération est aussi extrêmement bien perçue par les clients. S'il a fallu sécuriser la capacité à répondre à la demande existante avant de prospecter ailleurs, l'activité croît de 15%.

La suite a lieu dès fin 2016 après une étude comparative sur la concurrence. Besoin est affiché d'augmenter les investissement en moyens de production et d'étoffer les équipes. Son expert-comptable lui présente une troisième entreprise, Depaepe, un fabricant d'équipements en téléphonie et interphonie. "Plus j'étudiais le dossier, plus il y avait de synergies sectorielles et techniques". Une aubaine qui le mène à la signature de cette troisième reprise en juillet 2018. Un tiercé gagnant.

OCIS Group (holding)

Groupe spécialisé en électronique et télécoms professionnels

SAS > Reprises en juillet 2016 et 2018 > 100 personnes

Siège social : Paris (Xe)

Dirigeant : Alain Mandine, p-dg, 58 ans

CA 2018 consolidé : 13 M €

Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Lluís Soler, fondateur et p-dg de l'entreprise SoftDoit

Autrefois, maintenir un inventaire en ordre pouvait devenir une odyssée, mais heureusement, la technologie est entrée dans la vie des entreprises. [...]