En ce moment En ce moment

Dossier50 conseils achat : dépensez moins, gagnez plus !

Publié par Maëlle Becuwe le

4 - 12 conseils Énergie

Il est difficile de ne pas être dépendant de l'énergie : électricité, eau et gaz sont des charges non négligeables. Voici 12 conseils pour les réduire.

Électricité

20. Quittez les tarifs réglementés

Comme pour le gaz, c'est possible depuis 2007. Si vous êtes au tarif bleu (puissance souscrite inférieure à 36kVa, jusqu'à 25 k€/an), vous pouvez quitter, à votre guise, les tarifs réglementés et y revenir, et ce, même après le 1er janvier 2016. Sachez toutefois que vous réaliserez jusqu'à 8 % d'économies en optant pour une offre de marché.

21. Anticipez

Si vous êtes actuellement au tarif jaune ou vert, le basculement vers les offres de marché sera obligatoire au 31 décembre 2015. Or, 430 000 entreprises bénéficient encore des tarifs réglementés. N'attendez pas l'approche du terme, lorsque les fournisseurs risquent d'être surchargés de demandes : vous obtiendrez ainsi de meilleurs conseils auprès des fournisseurs et de meilleures conditions pour votre futur contrat. Autant de précautions qui permettront d'éviter l'augmentation de votre facture annuelle ou de la limiter à 2 %.

22. Changez de contrat au 1er novembre

Bénéficiez ainsi jusqu'au bout des tarifs les plus bas, les tarifs d'été chez EDF étant très avantageux... contrairement à ceux d'hiver.

23. Ajustez votre puissance souscrite

Pour ce faire, mesurez-la au cours des 12 derniers mois. Le risque, sinon, est de payer pour rien ou en dépassement.

Eau

24. Vérifiez vos factures

Car les taxes et redevances sur l'eau, innombrables, sont souvent erronées et engendrent une surfacturation. Montant de l'économie : jusqu'à 5 %. En revanche, votre lieu d'établissement détermine votre fournisseur et ses tarifs. De ce fait, il est impossible de faire jouer la concurrence.

Si vous êtes un grand consommateur d'eau, traquez les fuites !

"Dans une PMI de 100 personnes du secteur de la chimie, une fuite d'eau générait 4 % de perte... Soit 10 k€ sur une facture annuelle de 250 k€", illustre Alexandre Matejic, responsable du marché CEE de Turpea. Pour éviter cela, un outil de suivi permet d'observer en direct les anomalies de consommation.

Gaz

25. Faites marcher la concurrence

Suite à l'ouverture du marché du gaz en 2007, les tarifs réglementés disparaîtront le 31 décembre 2015. Si vous en bénéficiez toujours, récupérez le numéro d'identité de votre compteur (PCE) et votre consommation annuelle de référence (CAR) indiqués sur votre facture, puis sollicitez différents acteurs du marché. "À prestations et garanties égales, souscrire une offre de marché réduit la facture de 10 à 20 %", souligne Alexandre Matejic, du cabinet de conseil en optimisation d'énergie Turpea. La plupart des prestataires proposent une simulation de leurs offres en ligne.

26. Renégociez votre contrat

Si vous avez déjà contracté une offre de marché, vous pouvez toujours réajuster votre forfait ou changer de prestataire. Benchmarkez au moins un mois avant votre échéance pour prendre le temps de comparer. Pour un professionnel parisien consommant 250 MWh/an, les prix varient entre 0,0392 et 0,0458 €/kWh pour un tarif indexé et de 0,0423 à 0,0521 €/kWh pour un tarif fixe, selon les chiffres du site d'information des pouvoirs publics energie-info.fr. Considérez également la durée d'engagement de votre contrat actuel dans votre choix.

Outils

27. Installez des outils de suivi

Nouveaux équipements, lumières allumées constamment, surchauffe des locaux... Ces facteurs sont à l'origine d'un pic de consommation d'énergie et donc un manque à gagner. "Sur une facture annuelle de 100 k€, les dépassements peuvent atteindre 5, 10, voire 15 k€, car il peut se passer trois mois entre le début de la surconsommation et l'ajustement de la puissance souscrite par le fournisseur", indique Alexandre Matejic. Installer des boîtiers de comptage (200 à 300 €) peut vous permettre de décrypter vos consommations.

28. Chassez les excès

Le phénomène est structurel : révisez votre puissance souscrite. S'il est comportemental : sensibilisez !

29. Équipez-vous pour réduire vos consommations

Optez pour des mousseurs dans les robinets, des détecteurs de présence dans les parties communes, des limiteurs de chasse d'eau ou des ampoules et néons basse consommation. Leur avantage : un investissement faible et de réelles économies.

30. Pensez au long terme

Allez encore plus loin en installant une nouvelle chaufferie (jusqu'à 25 % d'économies) ou en isolant les locaux... Mais attention, l'amortissement de l'investissement sera alors plus long.

31. Faites appel aux subventions

Grâce aux certificats d'économies d'énergie (CEE), votre fournisseur d'énergie finance certains produits dont la liste est dressée par le gouvernement, comme le double vitrage, des radiateurs et systèmes de ventilation, ou encore des luminaires. Cette subvention couvre, dans certains cas, l'achat du produit et sa pose par un prestataire. Une opération qui, en ne coûtant rien, vous rapporte gros.

Maëlle Becuwe

Maëlle Becuwe

Journaliste

Arrivée à la rédaction de Chef d’entreprise début 2014, je suis au quotidien l’actualité des PME pour notre magazine mensuel et notre site Chefdentreprise.com. [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Lluís Soler, fondateur et p-dg de l'entreprise SoftDoit

Autrefois, maintenir un inventaire en ordre pouvait devenir une odyssée, mais heureusement, la technologie est entrée dans la vie des entreprises. [...]

Gestion - Finance

Par Eve Mennesson

Entreprise savoyarde de 60 salariés, Arcom Industrie a obtenu un financement de 150 000 euros auprès de la région Auvergne-Rhône-Alpes. L'entreprise [...]