En ce moment En ce moment

DossierMise en place d'un ERP: les do et les don't

Publié par le

1 - Don't!

Déployer un ERP dans son entreprise, c'est s'engager pour plusieurs années. Un outil mal pensé, ou ne répondant pas aux spécificités de votre structure, pourrait mettre en péril votre activité. Voici quelques écueils à éviter dans votre démarche.

#1 Ne pas se soucier de la compatibilité de l'ERP avec l'existant

Qui dit mise en place d'un ERP dit analyse du SI existant. C'est une évidence, mais il est prudent de le rappeler, sous peine d'échec. Avant d'opter pour un ERP, il est indispensable de s'assurer que ce dernier sera bien compatible avec vos équipements informatiques et, le cas échéant, d'intégrer le coût d'une remise à niveau du parc. Le cahier des charges devra également mentionner les logiciels précédemment installés que l'entreprise souhaite conserver, afin de s'assurer de leur compatibilité avec le nouvel outil. Ainsi, une application de conception destinée à un bureau d'études, par exemple, peut être interfacée dans l'outil. En revanche, garder un ancien progiciel qui ne s'intègre pas au nouvel ERP pourrait être fatal au projet!

#2 Réfléchir à court terme

L'ERP que vous avez sélectionné répond bien à vos besoins actuels et pour les mois à venir. Mais dans 2 ans? Ou dans 5 ans? Une entreprise en pleine croissance devra prévoir son développement à venir et opter pour un outil évolutif, capable de s'adapter à ses futurs besoins. Scalabilité, possibilité d'accroître le nombre d'utilisateurs, adaptabilité du système en cas de diversification des activités de l'entreprise, coûts de déploiement à long terme, évolution des procédés, formation... Autant de paramètres à intégrer dans votre réflexion.

#3 Miser sur une solution trop généraliste

Si des solutions "passe-partout" (ERP généralistes) existent, seul un outil spécifiquement conçu pour votre secteur d'activité, c'est-à-dire une solution "métier", vous apportera une réponse pertinente à vos besoins, sans avoir à demander trop de développements à l'éditeur. Ce qui ne vous dispense pas de passer aux rayons X les particularités de votre activité pour éviter la catastrophe! Comparaison n'est pas raison, certes, toutefois, l'exemple de Sandra Utrera, Daf de l'American Hospital of Paris, et de ses déconvenues avec le logiciel de facturation de son établissement, est éclairant. Ce software, mis en place avant son arrivée, avait été sélectionné sans tenir compte des spécificités de l'établissement, et notamment de sa liberté en matière de facturation. Résultat: un produit inadapté suscitant des crispations au quotidien et des coûts initiaux multipliés par 10. Morale de l'histoire applicable à l'ERP: pour démarcher les éditeurs, mieux vaut s'armer de la liste des besoins spécifiques à votre structure et s'assurer avec l'intégrateur qu'il peut bien fournir les développements adaptés.

#4 Ne pas s'intéresser à l'utilisation en mobilité

À l'heure du cloud, difficile d'imaginer un ERP qui ne serait pas accessible à distance. Mais l'interface est-elle bien ergonomique? L'outil est-il adapté aux différents devices utilisés par vos collaborateurs? La possibilité donnée aux employés de travailler dans les conditions qu'ils jugent adéquates, quand et où ils le souhaitent, a considérablement stimulé la productivité. C'est pourquoi une limitation de la fonctionnalité mobile rendra impossibles de tels gains d'efficacité.


La rédaction

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par La rédaction

Ce sont des chefs d'entreprise mais avec la particularité d'être fortunés. Ile, hôtel particulier ou même musée réhabilité en maison, rien n'est [...]

Gestion - Finance

Par Gérard Picovschi, avocat chez Avocats Picovschi

Vous êtes à la tête de votre société depuis des années et vous envisagez enfin de céder votre place. Vous vous interrogez sur la reprise de [...]