En ce moment En ce moment

Chefs d’entreprise, le Crowdlending est aussi adapté à votre activité

Publié par / Avec la Marketplace le | Mis à jour le

Le crowdlending permet à diverses entreprises et secteurs d’activité de trouver des fonds rapidement et en toute sécurité. Quelques activités sont plus à même de faire appel à ce mode de financement.

  • Imprimer

Financer sa croissance sur la toile est l’un des nouveaux moyens pour les entreprises de se développer. Et emprunter, via des plateformes de crowdlending, permet à différents secteurs d’activité de trouver de nouveaux fonds. En 2016, le blog français, crowdlending.fr mettait en avant une répartition par secteurs faisant appel à l’épargne pour emprunter. Selon cette enquête, menée à l’époque par Pouey International et Montaigne Conseil, 18,6% des dossiers de prêts concernaient le secteur du commerce de détail, 11,4% le commerce de gros et 6,2 % la restauration.

Chez Look&Fin, la répartition est assez proche de celle du marché. Ainsi, le secteur du commerce et de la distribution est le plus actif sur la plateforme puisque 28% des dossiers et 32% des montants levés concernent ce secteur. Viennent ensuite les services B2B avec 12% des dossiers et 15% des financements, suivi de l’immobilier puis l’hôtellerie arrivant juste après.

Crowdlending : Un financements plus adaptés

En fait, certains secteurs semblent plus adaptés au financement alternatif. A titre d’exemple les banques font souvent le choix de ne pas financer les actifs immatériels. Que ce soit dans le monde du tourisme et de l’hôtellerie ou encore de l’industrie pour financer un programme de recherche et développement.

En passant par une plateforme de crowdlending, cela leur permet de financer leur projet sans devoir apporter de garanties particulières.  C’est cette même logique qui pousse les entreprises à se tourner vers des plateformes de crowdlending pour financer le BFR (besoin en fonds de roulement).

Le prêt participatif : Un moyen rapide et simplifié pour financer sa PME

Contrairement au parcours classique pour emprunter dans les banques, le processus est beaucoup plus simple dans le prêt participatif. Car le crowdlending permet d’obtenir rapidement des fonds sans devoir octroyer de garantie ni de caution personnelle en contrepartie. Des critères de sélections plus souples que dans le milieu bancaire et des paramètres de décisions plus simples permettent ainsi à tous types d’entreprise de venir se financer sur une plateforme de crowdlending.

Rappelons tout de même que ce mode de financement n’est pas adapté aux entreprises en démarrage. L’objet est bien de financer des PME matures qui disposent d’un historique commercial. Ainsi, chez Look&Fin, les entreprises candidates doivent présenter à minima :

- 3 bilans comptables clôturés,

- un chiffre d’affaires supérieur à 600.000 euros,

- un EBITDA supérieur à 0 (être rentable).

Dernier avantage à passer par ce type de financement : il facilite l’obtention de crédits bancaires traditionnels via une clause de codébition. En effet, la dette apportée par le crowdlending s’apparente à des quasi-fonds propres, ce qui permet de réaliser un effet de levier auprès de la banque et ainsi accéder à des financements complémentaires. 

La rédaction vous recommande

Autres articles proposés

Gestion - Finance
LOOK&FIN

Par LOOK&FIN via Marketme

Tout comme le crowdlending a pour objectif de financer la croissance des entreprises, le financement participatif permet d’accroitre la capacité [...]