En ce moment En ce moment

Les 5 erreurs pour couler votre boîte

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

4. N'avoir aucune notion de gestion financière

Vous pensez pouvoir piloter votre activité sans comprendre un minimum les indications de votre expert-comptable ? Voilà le pire des scénarios à éviter : "Car seul les dirigeants aguerris aux fondements clés de la gestion financière pourront mener leur entreprise vers des activités qui serviront leurs objectifs de rentabilité", assure Patrick Dussossoy. Parmi les notions phare à connaître : le seuil de rentabilité. Il s'agit du montant de chiffre d'affaires à partir duquel vous pouvez dégager de la marge pour couvrir vos frais fixes. "Le suivi d'un tel indicateur est essentiel pour bien piloter son entreprise. Il sert de feuille de route pour le dirigeant qui peut ainsi, à tout moment, mener les actions correctives adéquates si le chiffre d'affaires réalisés mensuellement n'est pas en phase avec le chiffre d'affaires prévisionnel", poursuit le serial entrepreneur.

Autre donnée essentielle à savoir analyser : votre besoin en fonds de roulement (BFR), surtout s'il est fortement négatif. "Même une entreprise affichant une croissance élevée et une bonne rentabilité peut se retrouver avec une trésorerie déficitaire. Il est alors essentiel de maîtriser son BFR pour assurer une croissance pérenne", souligne Patrick Dussossoy.

5. N'anticiper aucune restructuration

Attendre les coups durs pour restructurer son entreprise est une grossière erreur. Au lieu de faire l'autruche, étudiez régulièrement les moyens pour optimiser le fonctionnement de votre organisation. "C'est un levier efficace pour améliorer sa rentabilité, en réduisant les coûts qui ne sont pas indispensables et en supprimant les activités qui perdent de l'argent", détaille l'expert. D'autant que les contextes d'urgence nécessitant une restructuration peuvent se produire à tout moment : problèmes opérationnels, défaillance d'un collaborateur, etc. "Quoi qu'il en soit, c'est au dirigeant lui-même de s'atteler à une telle restructuration, sans attendre l'apparition des premiers signes de difficulté", préconise Patrick Dussossoy. Une stratégie plus facile à mettre en oeuvre dans une PME où de telles réorganisations ont un effet rapide. L'avantage de l'agilité.

Je m'abonne
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Gestion - Finance

Par Sabrina Biarrotte-Sorin, Experte Scientifique en Financement de l'Innovation chez Ayming

La déclaration CIR doit être transmise au service des impôts ou à la Direction Générale des Entreprises au plus tard le 15 mai 2019. Comment [...]

Gestion - Finance

Par Véronique Meot

Justificatifs égarés ou illisibles, salariés contrariés, comptables sur les nerfs ... la gestion des notes de frais, tâche à faible valeur ajoutée, [...]