En ce moment En ce moment

Résoudre le casse-tête des assurances

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer


Analyse des risques

L'assurance automobile doit d'abord être perçue comme une composante du coût total d'un sinistre, qui inclut également la prévention du risque routier. Il est ainsi nécessaire d'intégrer, notamment, le montant de la prime, la franchise, de même que les coûts liés à l'immobilisation du conducteur et du véhicule, aux démarches pour faire réparer ou remplacer ce dernier. Ainsi, le gestionnaire de flotte doit diagnostiquer l'ensemble des risques industriels avant la négociation de son assurance automobile. En parallèle, une analyse des sinistres est indispensable.

"La seule manière de faire baisser le coût des assurances est de réduire la sinistralité."

Il s'agit d'examiner la typologie des accidents, leur fréquence, leurs causes, mais également quand et où ils surviennent. Et ce, afin d'éviter que votre sinistralité dépasse les 50% de la prime HT et hors frais de gestion. Effectuée grâce aux statistiques recueillies sur trois ans, cette étude de la sinistralité a pour but d'identifier ceux qui provoquent les sinistres, et surtout les récidivistes. "La seule manière de faire baisser le coût des assurances est de réduire la sinistralité, notamment par l'établissement d'actions préventives, une fois les causes cernées", précise Daniel Bohbot, directeur groupe de Verspieren, société de conseil et courtier d'assurance. Ce rôle incombe soit au chef d'entreprise, soit au gestionnaire de flotte, soit au directeur financier, voire parfois à la DRH.

36,7 % des accidents mortels du travail ont été des accidents de trajet en voiture en 2012 (source OVE).

>> Lire la suite en page 3

Jérôme Pouponnot

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet