Des alternatives méconnues pour soigner sa trésorerie

Publié par le - mis à jour à

Outre les aides publiques et les solutions bancaires classiques de financement, il existe des moyens pérennes et facilement accessibles pour régler sans délai ses fournisseurs, tout en profitant d’une trésorerie en bonne santé.

  • Imprimer

La crise du covid-19 a agi comme un catalyseur, tant sur les difficultés de trésorerie que sur les délais de paiement. Menée en décembre 2020 auprès de dirigeants français d’entreprise de moins de 10 salariés de tous secteur, l’enquête de l’Observatoire des TPE d’American Express est sans appel : 20 % des personnes interrogées ont subi des retards de paiements. Ils déclarent que ces retards seraient en moyenne de 43 jours. Un constat d’autant plus grave lorsqu’on sait que ce problème est à l’origine de nombreuses défaillances.

Bien sûr, les aides publiques ont joué un rôle essentiel dans ce contexte inédit d’effondrement de l’activité. Mais si le PGE (Prêt garanti par l’Etat) permet de soutenir la trésorerie, il ne permet en aucun cas d’intervenir sur le comportement de règlement des fournisseurs et sur la circulation du cash au sein des organisations. Seuls 25 % des PGE ont d’ailleurs été réellement utilisés par les entreprises. Ils sont la plupart du temps conservés comme une réserve disponible.

Les solutions comme le paiement différé d’American Express, simple à mettre en œuvre et apportant une aide concrète immédiate, sont plus que jamais une clé dans ce contexte. Il permet à une entreprise de régler son fournisseur sans délai et sans débourser le moindre euro à court terme, puisque c’est American Express qui paye. Elle a ensuite jusqu’à 58 jours pour régler cette avance de fond. Il s’agit d’une intervention dans un domaine devenu stratégique, puisque la trésorerie est préservée. De nombreux clients ont également recours à cette solution pour assurer certaines dépenses importantes comme les référencements web, tout en assurant malgré tout le règlement rapide de leurs fournisseurs.

Une réponse gagnant-gagnant

En plus de la garantie de paiements sans délai, l’entreprise cliente dispose donc d’un cashflow amélioré et d’une souplesse de trésorerie non négligeable. Le processus de paiement dans son ensemble est également amélioré car les nombreux règlements auprès de multiples fournisseurs de différentes natures, y compris ceux à l’étranger, peuvent se faire en une seule fois auprès d’American Express à l’issue des 58 jours.

C’est également l’occasion pour des sociétés de parfaire leurs relations fournisseurs. Nous observons que certaines d’entre elles décident d’effectuer un règlement à 30 jours au lieu de 60 jours à l’aide de ce processus, sans risquer de détériorer leur propre BFR. Malgré son agilité et son caractère déterminant, cette solution reste méconnue. L’Observatoire des TPE indique que 33 % des dirigeants interrogés sont intéressés par les paiements différés, mais seuls 10 % d’entre eux se disent informés des solutions existantes dans ce domaine.

Laurent Playez, directeur BtoB Europe American Express France