En ce moment En ce moment

Propriété intellectuelle : une stratégie offensive des dirigeants

Publié par le | Mis à jour le
Propriété intellectuelle : une stratégie offensive des dirigeants

Dans son dernier baromètre annuel de la propriété intellectuelle, le cabinet Lavoix révèle les rôles joués par cette démarche dans les stratégies des entreprises. Loin de se limiter à du protectionnisme, elle offre des avantages compétitifs, commerciaux et financiers.

  • Imprimer

Le cabinet Lavoix, spécialiste de la propriété intellectuelle, a dévoilé lundi 1er juin 2015 son quatrième baromètre* sur le sujet. Il révèle l'importance qu'y accordent les entreprises et l'utilisation qu'elles en font.

Les résultats montrent ainsi qu'en plus d'être utilisée à des fins défensives, la propriété intellectuelle s'inscrit dans une démarche offensive de la part des dirigeants.

Un atout pour la compétitivité

Elle joue ainsi en premier lieu un rôle stratégique pour différencier ses produits, préserver la liberté d'exploitation ou écarter des concurrents du marché.

Deuxièmement, les répondants ont mis en avant son rôle commercial. Elle permet ainsi d'améliorer le pouvoir de négociation avec ses partenaires ou clients et d'améliorer l'attractivité de l'entreprise.

Enfin, la propriété intellectuelle joue également un rôle financier par la valorisation des titres sous forme de licence.

Toutefois, malgré son importance identifiée par les entrepreneurs, seuls 29% des répondants déclarent avoir formalisé une stratégie de propriété intellectuelle.

*Étude menée auprès de 1500 responsables de la propriété intellectuelle en France, et 4000 membres de l'Association française des juristes d'entreprises (AFJE), du 21 janvier au 13 mars 2015.

Maëlle Becuwe

Maëlle Becuwe

Journaliste

Arrivée à la rédaction de Chef d’entreprise début 2014, je suis au quotidien l’actualité des PME pour notre magazine mensuel et notre site Chefdentreprise.com. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Juridique

Par Pierre Lelièvre

Six mois après l'entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD), où en sont les PME ? Si le sujet commence à être [...]