4 PME qui ont relocalisé leur production en France

Publié par Olga Stancevic le

La relocalisation, c'est possible ! Patriotisme industriel ou non, produire en France présente vraiment des avantages... La preuve avec ces quatre dirigeants de TPE et PME qui sont revenus d'Asie.

Je m'abonne
  • Imprimer
Pour conquérir une clientèle B to B

" En 2006, j'ai repéré un modèle de vélo électrique en Chine que j'ai eu l'idée d'adapter à la France ", explique Sébastien Beugin, dirigeant de la TPE poitevine Veloscoot. Après cinq ans de coconception sur place, Veloscoot rapatrie la production dans l'Hexagone, pour des raisons pratiques : " Un vélo électrique est très complexe, il comporte plus de 300 pièces. Or, innover avec les sous-traitants, les revendeurs et les clients à portée de main est bien plus simple. " Depuis 2012, 100 % de l'assemblage a donc lieu dans la Vienne, dans des locaux passés de 20 à 500 m² pour l'occasion. Auparavant exclusivement vendus sur Internet, les vélos sont aujourd'hui commercialisés chez des revendeurs spécialisés, grâce à quatre commerciaux. Avec un argument de vente, fièrement affiché sur le site web de l'entreprise : leur fabrication française. Avec quelque 2 000 ventes annuelles, Veloscoot enregistre une progression à deux chiffres et espère désormais toucher une clientèle B to B.

Veloscoot

> Activité : Conception de vélos à assistance électrique
> Ville : Saint-Georges-lès-Baillargeaux (Vienne)
> Forme juridique : SAS
> Dirigeant : Sébastien Beugin, 28 ans
> Année de création : 2006
> Effectif : 11 salariés
> CA 2012 : 1 M€

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet