En ce moment En ce moment

DossierComment se faire accompagner à l'export

Publié par le

3 - Faire financer son projet

Qui dit export, dit financement. Au-delà de votre banque traditionnelle, n'hésitez pas à frapper à la porte d'autres organismes, comme Bpifrance ou des fonds d'investissements spécialisés.

Bpifrance (ex-Oseo) soutient financièrement votre projet à l'international. En septembre 2013, l'organisme a fusionné trois solutions existantes pour proposer aux PME de plus de trois ans un seul Prêt de développement export (PDE). "Nous avons pris le meilleur de l'ensemble de nos produits", affirme Alain Renck, directeur de l'international. Son montant varie de 30 000 à 3 millions d'euros pour l'augmentation du besoin en fonds de roulement générée par le projet de développement - que les banques rechignent en général à financer.

Il peut donc servir à des investissements immatériels (prospection, frais d'adaptation des produits...) ou corporels mais à faible valeur de gage (matériel informatique, moules spécifiques...). L'intérêt majeur du dispositif : aucune garantie n'est exigée, ni de l'entreprise, ni du dirigeant via une caution. Seule une retenue de 5 % est prélevée sur le prêt puis restituée une fois le remboursement effectué. À taux fixe, le PDE est remboursable sur sept ans, avec deux ans de franchise. Les prêts inférieurs à 150 000 euros sont déblocables sous 15 jours. Ceux d'un montant supérieur sont systématiquement associés à un prêt bancaire de cinq ans minimum ou à des apports en capital des actionnaires ou d'investisseurs, du même montant et engagés depuis moins de six mois.

L'apport des régions

Les régions, propulsées pilotes de l'export par la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, ont commencé à mettre en place des plans pour coordonner les partenaires de l'export sur leur territoire et fixer leurs priorités. Elles participent souvent au financement d'actions de prospection. Le Conseil régional des Pays de la Loire, par exemple, prend en charge 100% des indemnités d'un Volontariat international en entreprise (VIE) sur un an. En Rhône-Alpes, la Région accompagne les entreprises via son agence ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International), jusqu'à leur proposer une implantation à l'étranger, à travers ses incubateurs dans 27 pays.

Vous pouvez aussi faire appel à des fonds d'investissement. Certains, spécialisés dans le soutien des PME sur le marché mondial, bénéficieront prochainement d'un label Export et d'une dotation publique de 150 millions d'euros au total. Ils sont en cours de sélection par la Caisse des dépôts et Bpifrance. Sur la liste figure par exemple Capital Export, qui finance des projets de deux à cinq millions d'euros, du développement commercial sur deux ou trois marchés stratégiques à des acquisitions de concurrent local.

Jeanne Cavelier

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Marketing - Vente

Par Caroline Rousseau, rédactrice pour la France pour Capterra, une entreprise Gartner

Si l'enquête de satisfaction n'est pas la seule méthode pour récolter des retours clients, elle constitue un moyen rapide et efficace de s'assurer [...]