DossierVeille stratégique : gardez un coup d'avance !

Publié par Marion Perroud le

2 - Dénichez l'information rapidement

Remontées terrain, alertes internet, réseautage, salons professionnels... Les sources d'information sont multiples et variées. Voici quelques astuces pour optimiser votre collecte à moindres frais.

  • Imprimer

Une fois vos priorités définies, il vous reste à partir à la pêche à l'information. Votre temps, tout comme celui de vos collaborateurs, est précieux. Ne le gaspillez pas en vous éparpillant tous azimuts.
" Une fois sur deux, le renseignement dont vous avez besoin est déjà dans l'entreprise. Il est primordial que vous sensibilisiez vos salariés à cette problématique et organisiez la remontée d'informations de la manière la moins chronophage ", conseille ainsi Claude Revel, déléguée interministérielle à l'intelligence économique.

Mise en place d'un intranet

" Bien souvent, votre première tâche n'est pas tant de collecter de nouvelles informations que de capitaliser sur la valorisation et le tri de celles que vos collaborateurs ont déjà recueillies, appuie Thomas Legrain, fondateur de Thomas Legrain Conseil, cabinet de conseil spécialisé en intelligence économique. Briefez les sourceurs, c'est-à-dire les collaborateurs en prise directe avec le terrain, comme les commerciaux ou le SAV, et donnez-leur les moyens de faire remonter les informations qu'ils jugent pertinentes. "
Cela peut typiquement passer par la mise en place d'un intranet, afin de faciliter le partage de documents ou le déploiement d'un annuaire de contacts mutualisé entre les services.

Hiérarchisez les sources

Vous pouvez également vous tourner vers des sources extérieures. Pour être le plus efficace possible, définissez d'abord le périmètre de votre collecte en listant et en hiérarchisant les sources d'information à votre portée. Vous l'ignorez peut-être, mais vous disposez aujourd'hui, avec Internet, d'un accès à une mine d'informations insoupçonnée sur votre écosystème, et ce, en toute légalité.

Pour automatiser vos recherches, vous disposez d'alliés de choix : créez des alertes Google par mots-clés, mettez en place des favoris dans votre navigateur, inscrivez-vous à des newsletters, des flux RSS de sites spécialisés ou à un agrégateur de contenus (par exemple, Netvibes, Feedly, Google Reader...).
Aujourd'hui, des applications alertent même sur les changements de pages web. Certaines modifications majeures peuvent en effet passer inaperçues, comme une mention ajoutée dans une fiche technique ou même le retrait de la vente d'un produit sur un site marchand. " Mieux vaut utiliser quelques outils gratuits bien processés que des logiciels très performants mais complexes et coûteux ", conseille Thibault Renard, responsable en intelligence économique à CCI France.
Selon Philippe Clerc, autre expert de CCI France, " faites toutefois attention à une trop grande automatisation du processus, qui risque de figer le dispositif ". Une bonne veille est une veille modulable. Conservez donc une certaine flexibilité pour adapter au mieux les recherches à vos besoins ponctuels (par exemple, un focus sur un nouvel entrant sur le marché, une mesure de l'impact d'une campagne de communication...).
Gagnez du temps sur le suivi de votre marché en capitalisant aussi sur la veille d'organismes extérieurs. " Les fédérations professionnelles, les chambres consulaires ou encore les pôles de compétitivité peuvent vous livrer gratuitement de nombreuses informations sur l'actualité de votre secteur et les nouvelles réglementations ", avance Laurent Weill, conseiller senior industrie et services de la délégation interministérielle à l'intelligence économique.

Misez sur le réseautage

Si vous souhaitez plus particulièrement surveiller vos concurrents, consultez leurs rapports d'activité, collectez leurs publicités, récupérez les manuels d'utilisation de leurs produits... " Pour connaître leur stratégie ou leur santé financière, épluchez consciencieusement la presse professionnelle, qui fouille généralement ces questions en profondeur ", recommande Hugues Souparis, p-dg d'Hologram Industries, entreprise de 350 collaborateurs qui pratique l'intelligence économique depuis sa création en 1982. Déplacez-vous aussi sur les salons professionnels pour identifier les forces et faiblesses de vos challengers ou récupérer des échantillons produits.

Recoupez les informations

" Briefez bien vos équipes sur les renseignements-clés à obtenir lors de ces événements et élaborez un plan d'attaque ", conseille Philippe Clerc (CCI France). " Vous n'imaginez pas toutes les informations que vous pouvez recueillir sur une société en allant simplement flatter un commercial sur un salon ", souligne Hugues Souparis. Le réseautage, via des clubs d'entrepreneurs ou lors de colloques, représente à ce titre un excellent moyen de prendre la température de manière informelle, voire de dénicher des informations sur votre marché en avant-première. Restez toutefois vigilant sur la fiabilité de ces sources et veillez à toujours recouper les informations obtenues avec des données factuelles.

Éric Bidot, président de Neovia Retraite

Éric Bidot a fondé en 2004 Neovia Retraite, société de conseil et d'expertise des droits à la retraite des dirigeants d'entreprise. Un secteur d'activité qui suppose un suivi réglementaire très pointu. Le dirigeant a fait le choix de ne pas s'arrêter à cette veille métier. Depuis 2011, il a bâti un plan de veille formalisé ayant une vocation : améliorer le travail opérationnel de chacun en facilitant le partage des expériences terrain et la connaissance des salariés. " Nous utilisons la veille comme levier d'optimisation continue de notre organisation à tous les niveaux ", affirme Éric Bidot. Ainsi, outre la réglementation, les 35 collaborateurs de Neovia Retraite participent chacun à l'enrichissement d'un pan de la veille stratégique de cette entreprise nationale, dont le siège est à Lyon. Suivi de l'évolution des procédures des différentes caisses retraites pour les gestionnaires de dossiers, veille législative pour le directeur technique, veille concurrentielle pour les commerciaux, connaissance du marché pour l'équipe marketing... Chacun est associé au processus à travers une solution de gestion électronique de document (GED), enrichie et exploitée par tous au gré des retours terrain, des recherches internet ou encore des déplacements professionnels. " Grâce aux réseaux d'entrepreneurs, je mène par ailleurs une veille sur le management et la prospective afin de fidéliser les collaborateurs et d'identifier de potentielles nouvelles offres de prestations. "

Neovia Retraite
Activité : Conseil-expertise
Ville : Lyon (Rhône)
Forme juridique : SAS
Dirigeant : Éric Bidot, 54 ans
Année de création : 2004
Effectif : 35 salariés
CA 2013 : 3,5 M€


Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

Sur le même sujet