En ce moment En ce moment

La revue de presse éco de la semaine (21 au 25 mai)

Publié par le - mis à jour à
La revue de presse éco de la semaine (21 au 25 mai)

Vous n'avez pas eu le temps de suivre l'actualité économique cette semaine ? Pas de panique ! La rédaction vous propose de découvrir ce que vous avez pu rater du 21 au 25 mai 2018. Au programme : Tech for good, plan banlieues, entrepreneuriat féminin, IA, SeaBubbles...

  • Imprimer

Tech for Good : quand Macron froisse l'écosystème français

Privilégier les acteurs internationaux au détriment de l'écosystème français. Voilà la critique que font des entrepreneurs français alors qu'Emmanuel Macron a convié mercredi 23 mai 2018 les géants de la tech à participer au sommet Tech of Good, à la veille du salon VivaTech. Une opération de communication qui n'est pas du goût de certains acteurs du web impliqués dans une démarche plus éthique et positive que les dirigeants de Facebook ou Uber. Libération publie notamment une tribune virulente d'Ismaël Le Mouël, fondateur de Social Good Week, un événement de l'écosystème tech à impact positif : "Curieux mélange des genres d'associer la notion d'utilité et d'intérêt général à des acteurs qui ne privilégient que le 'good for me'. [...] Mais ne nous méprenons pas : ces plateformes portent une vision de l'innovation qui n'a rien à voir avec l'intérêt général, mais davantage avec générationx d'intérêts pour leurs investisseurs".

Pourtant, comme le rappelle La Tribune, la France s'est engagée pour promouvoir une tech plus vertueuse à quelques jours de l'entrée en vigueur du RGPD, le 25 mai 2018. Parmi les 58 participants au sommet, seules cinq places ont été réservées aux entrepreneurs "responsables" : Wikimédia, fondation Mozilla, le Center for Human technology, l'institut Future of Humanity et la startup OpenClassRoom. Un biais d'appréciation, une opération d'"éthic washing" jugent certains quand d'autres n'hésitent pas à qualifier le président de la République "d'idiot utile de Facebook et Uber", deux entreprises empêtrées dans des polémiques. Quelques heures après ce coup de gueule collectif, l'Elysée a consenti à inviter quelques dirigeants français dont Blablacar, OVH, Make ou encore Xavier Niel.

Plan banlieues : comment les entreprises pourraient être sollicitées

Dans le cadre de son plan banlieues, Emmanuel Macron a appelé cette semaine les entreprises à s'impliquer dans la redynamisation des quartiers. Comme l'indique Les Échos, afin de lutter contre les discriminations à l'embauche, les 120 plus grandes d'entre elles seront soumises à des testings (40 par an pendant trois ans). Autre mesure annoncée, l'ouverture de 30.000 stages de troisième dans les entreprises et les administrations.

"L'insertion et l'emploi des jeunes, ça ne doit pas être l'affaire de 120 entreprises, mais de toutes les entreprises", a réagi dans 20 minutes Alain d'Iribarn, sociologue du travail et directeur de recherche au CNRS. L'expert prône par ailleurs un autre type d'implication, à savoir une "formation aux normes sociales du travail" (fiabilité, respect des horaires, comportement avec les collègues ou clients...), dont les entreprises seraient les moteurs. "Ce serait vraiment révolutionnaire, mais ça suppose d'accepter que ce soit ça le problème majeur."

Les bulles de SeaBubbles relancées

Nouvel élan pour SeaBubbles. Après moult péripéties, notamment juridiques, la start-up innovante spécialisée dans les bulles "volantes" sur l'eau, destinées au transport, a renouvelé ses essais à Paris cette semaine. Il lui a fallu notamment obtenir l'autorisation pour naviguer à 25 km/h sur la Seine.

L'entreprise codirigée par Alain Thébault a, cette semaine également, annoncé l'ouverture des précommandes (compter tout de même 140 000 euros le modèle). Autre nouveauté, le design des produits a récemment été optimisé, ainsi que la technologie qui permet de commander les bulles.

"La start-up doit maintenant franchir l'étape industrielle [...] Après avoir levé, notamment auprès de la Maif, la start-up dispose encore de 4 millions de trésorerie", détaille Le Figaro, qui a testé le produit.

Les créations d'entreprises en forme

En très légère hausse de 0,1 % en avril, le nombre de créations d'entreprises en France se situe à son plus haut depuis 2010, d'après les derniers chiffres mensuels de l'Insee. Au total, ce sont 55 577 entreprises qui ont été créées lors du quatrième mois de l'année contre 55 522 un mois plus tôt. Parmi ces nouvelles entreprises, un peu plus de la moitié (56 %, soit 31 268) sont des entreprises classiques. Il n'empêche sur les douze derniers mois le nombre de micro-entreprises a davantage progressé avec + 19,4%.

Alors que la loi Pacte devrait apporter de nouvelles mesures facilitant la création d'entreprises, cette dynamique est particulièrement visible dans le secteur des transports (+33,3 % en glissement annuel cumulé) des activités immobilières et de soutien aux entreprises, d'après La Tribune.

IA : mais où sont les start-up françaises ?

En matière d'intelligence artificielle, les start-up européennes -et françaises- sont à la traîne. C'est le constat d'un récent rapport du cabinet de conseil en stratégie Roland Berger et du fonds de capital-risque Asgard.

Si les États-Unis dominent largement le secteur, en termes de nombre de jeunes pousses (1 393 sur 3 465), "l'Europe pointe certes à la deuxième place (769), loin devant la Chine (383), mais il s'agit d'une position très virtuelle : elle le doit avant tout à la Grande-Bretagne, seul pays européen dans le Top 5 mondial, et qui concentre à elle seule plus de start-up que la France et l'Allemagne réunies", développe Les Échos.

"Cumulant à peine 6 % des start-up d'IA dans le monde, Paris et Berlin occupent aujourd'hui un espace bien trop restreint pour pouvoir peser sur les enjeux économiques et éthiques actuels", précise le site économique.

Pour pallier cette insuffisance, le cabinet préconise, entre autres, une meilleure coordination entre les investisseurs des deux pays. Il est également favorable à ce que le fonds européen d'investissement s'engage davantage en faveur des start-up.

Entrepreneuriat féminin : ce qui bloque

Trois ans après la création, il n'y a plus que 15% d'entreprises dirigées par des femmes - déjà moins nombreuses que les hommes à se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat. C'est le constat dressé par une récente étude de la Women Initiative Foundation (WIF) sur la diversité entrepreneuriale en Europe.

Un déséquilibre qui tient à certains freins, à savoir, pour la France : les contraintes familiales, citées par 76 % des femmes interrogées, ou encore le manque de confiance et l'autocensure (86 %). "Une difficulté spécifique à l'Hexagone, où le problème principal reste néanmoins l'accès au financement et la relation au capital", précise Challenges.

Et la fondation de proposer des pistes pour amener le changement."Il est indispensable de former les professionnels de la finance à soutenir l'entrepreneuriat féminin, estime Martine Liautaud. Les fonds comme les banquiers sont très influencés par le story-telling, que les femmes maîtrisent moins bien que les hommes", confie au site Martine Liautaud, présidente de l'organisation.


Ça s'est passé cette semaine sur Chefdentreprise.com

La rédaction vous a fait vivre en live, ce jeudi 24 et ce vendredi 25 mai, le salon VivaTech. Intéressé par l'innovation, les start-up et la tech, et plus largement l'entrepreneuriat ? (Re)découvrez ce que nous en avons retenu :
- VivaTech 2018 : les meilleurs conseils d'entrepreneurs inspirants
- VivaTech 2018 : le plan d'action du gouvernement en faveur des start-up
- [Diaporama] VivaTech 2018 : 3 start-up qui mettent les gaz pour inventer les transports de demain
- [Diaporama] VivaTech 2018 : 5 jeunes pousses qui dépoussièrent les RH
- [Diaporama] VivaTech 2018 : 5 start-up africaines qui bousculent la santé et le paiement

>>> Pour rappel, ce vendredi 25 mai 2018, c'est aussi la fin de l'échéance pour se mettre en conformité avec le RGPD. En cas de doute sur vos nouvelles obligations, notre dossier spécial est toujours accessible.


La Rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet