En ce moment En ce moment

Le "forfait-jour" pourrait disparaître

Publié par CELIA GAMEIRO le

La Cour de cassation risque d'invalider ce mois-ci le régime du forfait-jour. Conséquence : les entreprises pourraient se voir contraintes de rembourser des millions d'heures supplémentaires.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le dossier d'un cadre commercial porté devant la Cour de cassation pourrait-il signer l'arrêt de mort du forfait-jour ? C'est une possibilité. Ce dernier, soumis à ce régime, demande le remboursement de ses heures supplémentaires à la suite de la rupture de son contrat de travail en 2006, raconte L'Expansion dans un article du 7 juin. Le journal précise : "Si la plus haute Cour de justice venait à lui donner raison en invalidant le principe même du forfait-jour, près d'1,5 million de salariés pourraient venir réclamer le remboursement de leurs heures supplémentaires."

Ce régime pourrait être remis en cause car il est contraire aux normes européennes. "La Charte européenne des droits sociaux prévoit en effet que la durée de travail "ne doit pas être déraisonnable". Or théoriquement les salariés en forfait-jour sont susceptibles de travailler jusqu'à 78 heures par semaine", rappelle L'Expansion.

L'histoire ne dit pas comment les collaborateurs pourraient établir un chiffrage d'heures qu'ils ne sont pas censés compter...

La cour de Cassation a mis sa décision en délibéré le 29 juin.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Forfait jour : pourquoi revenir aux 35 heures ? Mobilité : des solutions encore plus "vertes" "Barème Macron" : son application toujours contestée par certains tribunaux Portage salarial : liberté ET sécurité pour les indépendants
Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event