En ce moment En ce moment

Les nouvelles formes d'emploi

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Les nouvelles formes d'emploi

Les salariés veulent de plus en plus maîtriser leur organisation et la gestion de leur emploi, sans pour autant exercer de manière précaire.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un profond souhait de vivre autrement la hiérarchisation voit émerger de nouvelles façons de travailler : portage salarial, freelancing, télétravail, faisons un tour d'horizon de ces 3 formes d'emploi de plus en plus plébiscitées, leurs avantages et leurs limites.

Le télétravail, la sécurité alliée à la liberté

L'employé qui opère en télétravail est bel et bien salarié d'une entreprise. Il bénéficie donc de tous les avantages liés à son contrat de travail : droits au chômage, retraite, sécurité sociale, congés, etc.

Les avantages pour le salarié

Le grand avantage dont le salarié bénéficie en télétravail, c'est de pouvoir travailler librement depuis chez lui. Si un simple ordinateur et une connexion internet lui suffisent pour travailler, alors il évitera d'effectuer le trajet chaque jour jusqu'aux bureaux de la société qui l'emploie. Ce système peut présenter un avantage de taille et de belles économies à la clé si le salarié réside loin des bureaux de son entreprise.

Le télétravail présente encore bien d'autres avantages pour le salarié :

  • Un gain de temps considérable chaque jour, puisque les temps de transport sont réduits à néant.
  • Une flexibilité dans les horaires : tant qu'il effectue ses heures de travail, il peut davantage se concentrer sur sa vie de famille, ne serait-ce que par le temps gagné en l'absence de déplacements.
  • La prise de confiance en soi avec une gestion autonome de ses tâches.
  • Une plus grande efficacité et un confort dans son cadre de travail.

Les avantages du télétravail pour l'employeur

Côté entreprise, le télétravail permet d'embaucher des employés qualifiés, dont ils n'auraient peut-être pas profité des compétences sans cette possibilité. Si un employé vit en effet loin des bureaux, il sera tenté de refuser le poste, alors que son savoir-faire aurait été précieux à l'employeur. Ainsi, le télétravail a la capacité de contenter tout le monde : un employeur qui élargit son champ de recherche et a donc plus de chances de trouver une personne vraiment qualifiée, et un employé qui trouve un bon travail, sans avoir à se déplacer.

Notez que l'entreprise y voit également d'autres avantages liés à son organisation :

  • Moins de risque d'absentéisme
  • Intégration de personnes handicapées, ou présentant de fortes contraintes familiales
  • Moins de frais généraux (achat de bureau, chaises de bureau, meubles de rangement, paiement des frais de déplacement, etc.)
  • Des employés motivés et compétitifs : plus on élimine les contraintes, plus le salarié sera motivé !
  • Un meilleur rendement : finies les distractions au bureau ! Collègues bavards, bruits constants qui freinent la concentration, un employé en télétravail ne connaît plus ce genre de contraintes et sera donc plus efficace dans ses tâches quotidiennes.


Le freelancing, un avantage pour les travailleurs et les employeurs

Devenir freelance motive de plus en plus de travailleurs, qui souhaitent pouvoir allier plus librement vie professionnelle et vie personnelle. La souplesse offerte par ce statut permet en effet de bénéficier de conditions de travail plus souples.

Les avantages pour le freelance

Un freelance est libre d'organiser son emploi du temps comme bon lui semble. S'il doit gérer l'école, les enfants, leurs repas, ou effectuer une démarche administrative en semaine, rien ne l'en empêche : il n'est pas lié à un employeur par un contrat de travail. Il lui suffira alors d'adapter son temps de travail et les missions qu'il accepte à sa capacité journalière de travail. En organisant son planning à sa guise, un freelance peut allier sans problèmes vie de famille et vie professionnelle, et c'est ce qui rend ce mode de travail si plébiscité.

Un autre avantage de taille réside dans le choix des missions. Vous n'êtes pas tenté par une mission que l'on vous propose ? Contrairement à l'employé en télétravail, un freelance peut choisir sur quel projet il travaillera, et il n'y a rien de plus motivant que de commencer sa journée de travail en sachant qu'on fait ce que l'on aime !

Enfin, et pas des moindres : un freelance est son propre patron ! Finis la hiérarchie et le boss qui impose sa vision des choses et ses protocoles. Un travailleur indépendant agit à sa guise et s'impose ses propres règles.

Les avantages pour les entreprises

Payer un freelance présente de nombreux avantages pour les entreprises. Pour commencer, elles sont libérées de la gestion administrative liée à un salarié : pas de contrat de travail, de déclaration, de gestion de mutuelle, d'absences, etc.

Si le freelance choisi pour une mission fait du bon travail, l'entreprise pourra revenir vers lui pour bénéficier de ses services au fur et à mesure de ses besoins. S'il ne fait pas l'affaire, elle n'est liée par aucun contrat de travail ! Cela lui permet également de gérer son volume de travail en faisant des économies : ce dernier n'étant pas forcément constant, la société pourra alors s'adapter sans payer un employé à temps plein pour rien.

Le portage salarial, à mi-chemin entre salariat et freelancing

Le portage salarial est une relation tripartite, qui lie un client, le salarié porté et la société de portage. Ce statut se situe à mi-chemin entre ceux de salarié et de freelance. Si les conditions de travail sont assez souples et que le porté a le choix dans ses missions, il profite également des avantages dont bénéficient les salariés :

  • Un contrat de travail
  • Les avantages sociaux : retraite, sécurité sociale, assurance chômage, mutuelle santé, prévoyance
  • Des revenus moins aléatoires qu'un freelance. Pour avoir un ordre d'idée sur vos revenus potentiels, vous pouvez faire une simulation de revenu en portage salarial.
  • Des missions réalisées en télétravail si un accord a été conclu entre les deux parties


Les avantages administratifs

Tout en bénéficiant d'une grande souplesse dans ses activités, un salarié porté se voit absout des contraintes administratives liées au statut d'indépendant. La création de la structure juridique, la gestion administrative et comptable, toutes ces tâches sont oubliées avec ce statut. Le porté peut alors pleinement se concentrer sur son corps de métier, pour se développer en toute sérénité.

Le portage salarial a par ailleurs l'avantage de pouvoir tester une activité sans prendre de risques. Il faut en effet beaucoup de courage pour se mettre à son compte sans savoir si l'activité lancée aura le succès escompté. Il peut donc être intéressant de se tester, de tâter le terrain, avant de se lancer pour une liberté et une autonomie encore plus grandes !

Les avantages pour les clients de la société de portage

L'entreprise cliente voit sa comptabilité simplifiée : elle ne paie pas un employé régulièrement ou n'entreprend pas de recherches pour trouver un freelance compétent. La société de portage lui propose des employés qualifiés et le client se contente de payer les honoraires liés à la prestation.

Ce type de service leur permet également de ne pas embaucher un salarié pour des tâches qui ne seraient pas récurrentes. Les sociétés commandent un service ponctuel quand le besoin se fait sentir.

Les limites de ces 3 formes d'emploi

Malgré leurs nombreux avantages, chacune de ces formes d'emploi peut présenter ses limites.

Pour le télétravail, il s'agira notamment de l'absence de vie sociale au travail. L'employé sait qu'une équipe se trouve derrière sa société, mais il ne la voit jamais et ne noue pas de liens avec elle. Par ailleurs, contrairement aux deux autres statuts, l'employé en télétravail ne peut choisir ses missions, qui lui sont alors imposées par son entreprise.

Côté freelance, l'absence de vie sociale au travail est bien évidemment aussi présente, bien que ces deux statuts puissent trouver des alternatives, comme les espaces de coworking. Un freelance devra également s'imposer une certaine rigueur de travail : nombreux sont ceux qui, sous couvert d'une liberté de gestion de leur temps, se retrouvent à ne pas assez travailler. La conséquence est dure : les missions à accomplir prennent du retard, et les employeurs ponctuels risqueraient alors de ne pas revenir vers lui. La précarité du statut représente également un frein à son développement.

Le portage salarial semble pallier certains de ces manques : vous pouvez travailler en équipe dans des bureaux appropriés, et devez rendre des comptes qui vous imposent une certaine rigueur. Le plus grand inconvénient, ce sont alors les frais de gestion. L'entreprise de portage salarial, qui gère la mise en relation entre clients et portés, et la partie administrative du travail du porté, prend bien sûr une marge commerciale sur le chiffre d'affaires de chaque salarié porté, avant de lui attribuer son salaire.

Si le but du salarié porté est d'atteindre une réelle indépendance, il devra finir par se détacher de la société de portage, qui aura été pour lui un véritable tremplin afin de se mettre à son compte et se faire connaître via son propre nom ou sa propre dénomination commerciale.

Je m'abonne

Brand Voice

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Pierre-Olivier Grosset, OasYs consultants

Dans un contexte de mondialisation et de révolution digitale, le rythme des entreprises s'accélère. Gérer ses priorités devient de plus en plus [...]