En ce moment En ce moment

Portage salarial : liberté ET sécurité pour les indépendants

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Portage salarial : liberté ET sécurité pour les indépendants

Compromis intéressant entre salariat et entreprenariat, le portage salarial offre la possibilité de devenir travailleur indépendant, tout en jouissant de la sécurité et des avantages du salarié. Comment ça marche ? Quels avantages ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Selon blog-emploi.com, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de 25% depuis 2003 dans l'hexagone, soit 10 fois plus vite que la population salariée. Véritable phénomène de société, de plus en plus de salariés décident de franchir le pas et de se lancer dans l'aventure de l'entreprenariat. Avec plus de 3 millions de travailleurs indépendants en France, la structure du marché de l'emploi est en train de muter sous l'impulsion de réformes du Code du travail qui favorisent le statut de freelance.

Cette solution concerne autant les professionnels dont c'est l'activité principale à temps plein, que pour ceux complétant leurs revenus d'un emploi en CDI ou CDD. Si certains travailleurs indépendants ont opté massivement pour la création de l'auto-entreprise, beaucoup ont choisi de se tourner vers le portage salarial qui permet d'avoir le meilleur des deux mondes : liberté ET sécurité.

Un mariage à trois

Apparu dans les années 80, le portage salarial repose sur une relation entre trois acteurs. Le "porté", c'est-à-dire le salarié indépendant, la société de portage et l'entreprise utilisatrice. Le porté et la société de portage sont liés par un contrat de travail, parfois complété par une "convention d'adhésion", qui prévoit les modalités de refacturation des honoraires ou autres prestations nécessaires. La société de portage, le porté et l'entreprise sont liés, quant à eux, par un contrat de prestation de services. Un statut qui séduit puisqu'on estime aujourd'hui le nombre de salariés portés entre 70 000 et 100 000 !

De nombreux avantages

Le portage salarial permet au "porté" d'exercer son activité professionnelle de manière autonome, sans être soumis au lien de subordination qui caractérise le contrat de travail classique. C'est à lui de trouver ses propres clients et négocier les conditions du contrat et cela s'arrête là puisqu'il n'aura pas à se préoccuper de toute la partie administrative, parfois lourde et chronophage, inhérente à son activité. La facturation, la comptabilité et autres formalités seront, effectivement, gérées par la société de portage.

Simplicité mais aussi sécurité puisque le portage salarial permet au "porté" d'être assimilé à un salarié et, par conséquent, de bénéficier du régime général et de l'assurance chômage. Il bénéficie, par ailleurs, d'une assurance Responsabilité Civile (RC) comprise dans son contrat de portage.

Salaire : quelle est la méthode de calcul ?

Si les avantages de ce statut de salarié porté sont nombreux, beaucoup hésitent encore à franchir le pas, faute de visibilité sur la méthode de calcul du salaire en portage salarial, qui se base sur différents paramètres. Le premier concerne le chiffre d'affaires HT, en soustrayant la TVA de ce que le "porté" va facturer à ses clients. De ce montant sont déduits les frais de gestion administrative appliqués par la société de portage (entre 5 et 10%), qui servent de commissions à cette dernière. Le travailleur indépendant pourra également déduire les charges patronales et fiscales ainsi que le remboursement de frais de missions non facturés. A l'issu de ces calculs, celui-ci obtiendra son salaire brut. La dernière étape consistera à soustraire de celui-ci les charges salariales (environ 20% du brut) pour déterminer le salaire net qui lui sera versé par la société de portage à la fin du mois, compris entre 46 et 54% de sa facturation initiale HT.

A noter enfin que depuis le 1er juillet 2017 et l'entrée en vigueur de la convention collective du portage salarial en France, les salaires sont mieux encadrés avec l'instauration de salaires minimums garantis selon trois catégories salariales :

· Le salarié porté junior : qui a moins de 3 ans d'ancienneté dans l'activité en portage salarial. Son salaire mensuel de base est au moins égal à 70% du plafond mensuel de la sécurité sociale.

· Le salarié porté senior : qui a au moins 3 ans d'ancienneté dans l'activité en portage salarial. Son salaire mensuel de base est au moins égal à 75% du plafond mensuel de la sécurité sociale.

· Le salarié porté au forfait jour. Quelle que soit son ancienneté, son salaire mensuel de base est au moins égal à 85% du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Indépendant, vous vous intéressez au portage salarial ? Simulez les revenus que vous pourriez avoir - en plus de nombreux avantages - en étant porté, avec le simulateur de Cegelem

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Portage salarial : Être indépendant mais salarié est-ce possible ? Les nouvelles formes d'emploi Contrats courts : quel arbitrage pour quel besoin ? Comment éviter la requalification des contrats de prestation de services en contrats de travail ?

Cegelem

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event