En ce moment En ce moment

Qu'attendent les millenials des PME ?

Publié par le - mis à jour à
Qu'attendent les millenials des PME ?

Les millenials ne se retrouvent pas dans le fonctionnement actuel des entreprises. Il faut donc faire preuve de flexibilité dans la façon de travailler et sur les horaires, augmenter la qualité de vie au travail, adopter un management plat ou encore miser sur le travail collaboratif.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un millenial est une personne née entre les années 80 et le milieu/fin des années 90.

Chaque génération a en effet son petit surnom et ses propres caractéristiques. Les millenials ont baigné dans l'ère du digital qui leur a ouvert le champ des possibles, contrairement aux générations précédentes. Bien plus autonomes que leurs prédécesseurs, ils remettent toujours tout en question et souhaitent trouver un sens à leurs vies, même au travers de leur travail.

Ces millenials donnent donc bien du fil à retordre aux dirigeants d'entreprises qui sont parfois dépassés par cette nouvelle génération. Alors comment embaucher et garder ces jeunes talents dans votre entreprise ?

Une flexibilité accrue

Les millenials ont du mal à rester en place. Ils aiment voyager et être libres comme l'air. Embêtant pour une entreprise qui veut fidéliser ses recrues... Il s'agit donc de faire preuve de flexibilité, et ce à plusieurs niveaux.

Tout d'abord, concernant les horaires de travail. Pour les millenials, ce n'est pas la présence au bureau qui est importante mais bien le résultat de leurs actions. Un collaborateur n'est pas du matin et préfère arriver vers 10h ? Un autre doit aller rechercher sa fille à la crèche et donc partir à 17h du bureau ? Il faut les laisser s'organiser dans leur semaine et être autonomes ! Bien sûr, vous pouvez quand même imposer des temps de présence obligatoire pour que les informations soient bien partagées, mais il faut les laisser gérer leur temps.

Les millenials mettent un point d'honneur à trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. C'est aussi pour ça qu'il faut que l'entreprise soit flexible au niveau des horaires et du home office. Ils n'ont aucun problème à travailler plus tard ou venir plus tôt, tant que leur vie personnelle a une place. Autre point, le télétravail est une véritable institution pour eux. Pouvoir travailler à domicile est un véritable argument pour les conquérir. En effet, les millenials tiennent à leur liberté et la flexibilité d'une entreprise sur l'organisation des temps de travail et la façon d'atteindre leurs objectifs est très importante.

On voit d'ailleurs émerger un nouveau concept, le flex-office, qui consiste à laisser à vos collaborateurs une totale liberté sur les bureaux qu'ils vont utiliser. Plus d'espace attitré, mais plusieurs bureaux et open space où chacun peut choisir la place qu'il préfère. Ils peuvent donc aussi travailler de chez eux ou dans des lieux de travail plus originaux : cafés, bureaux partagés, ...

Une qualité de l'environnement de travail

Les millenials sont également attachés à leur qualité de vie au travail. Ainsi, l'environnement de travail dans lequel ils évoluent doit être accueillant et leur permettre de s'épanouir et de se retrouver.

L'échange et la sociabilisation sont deux points très importants pour eux. Pensez donc à mettre en place une salle de pause avec différents jeux de groupe, des machines à cafés gratuites et même des corbeilles de fruits. Ces endroits leur permettront de se ressourcer s'ils en ressentent le besoin, mais aussi de partager des moments ensemble. Les millenials n'aiment pas se sentir seuls au travail et n'hésitent pas à partager et à échanger avec leurs collègues. La politique RSE des entreprises prend alors tout son sens : améliorer le bien-être des salariés dans l'entreprise devient vital. Accentuez donc votre responsabilité sociétale avec le service RH de votre entreprise, tout le monde en sortira gagnant.

Une nouvelle façon de manager

Le plus grand changement à opérer pour garder les millenials dans une entreprise se trouve au niveau du management.

Les millenials attendent d'être considérés comme des individus à part entière et non plus comme un groupe. Cela signifie que chacun doit être managé différemment et qu'il ne faut pas tous les mettre dans la même case ; on retrouve finalement la flexibilité dont doivent faire preuve les entreprises envers leurs collaborateurs. Les jeunes talents s'attendent également à être consultés lors des décisions, le fonctionnement de l'entreprise tendant vers une hiérarchie "plate" et non plus pyramidale. Les millenials souhaitent aussi mettre en avant leur créativité. Ils sont donc friands de brainstorming et de travail collaboratif pour exprimer leurs opinions, que ce soit dans leurs activités de tous les jours ou pour des décisions stratégiques. Grands changements en perspective pour la direction !

Donner un sens à leur travail

Même si c'était déjà vrai pour la génération précédente à moindre mesure, les millenials ont besoin de pouvoir donner un sens à ce qu'ils font. Ils souhaitent avoir une influence positive sur la société et c'est clairement leur leitmotiv pour rester dans une entreprise. Ils veulent se sentir utiles et ont donc besoin de proposer un produit ou un service qui va changer les choses. C'est aussi pour ça qu'ils sont très attachés à l'innovation et veulent être moteurs de changements positifs dans l'entreprise afin que cela influe sur la société. N'hésitez donc pas à les faire participer à des groupes de réflexion. Vous pouvez également bien leur expliquer en quoi votre produit fait la différence, ils n'en seront que plus motivés.

Au final, pour séduire les millenials, il faut que votre entreprise change complètement sa façon de fonctionner avec eux. Management plat, flexibilité, formation et bien-être au travail doivent être les nouveaux mots à la mode au niveau de la direction.

Pour en savoir plus

Manon Ribes est directrice marketing au sein d' Eliro. Elle est en charge du marketing opérationnel, stratégique et digital.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Brut lève 40 millions de dollars pour croître aux USA Les dirigeants d'entreprise peu à l'écoute de leurs salariés Marion Darrieutort (Entreprise et Progrès) : "Le bien commun doit être au coeur du modèle de l'entreprise" Soft skills, les compétences du XXIe siècle

Manon Ribes, directrice marketing d'Eliro

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event