En ce moment En ce moment

La transformation digitale est l'occasion de mettre l'Homme au centre de l'entreprise

Publié par le - mis à jour à
La transformation digitale est l'occasion de mettre l'Homme au centre de l'entreprise

Réussir sa transformation digitale demande de porter une attention particulière aux RH : c'est la condition pour favoriser l'acceptation du changement. L'introduction du numérique ne doit pas se faire au dépend des équipes mais dans leur intérêt.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un projet de transformation digitale ne réussit que si les collaborateurs, et notamment les managers intermédiaires, y adhèrent. Le plus grand risque d'échec vient en effet de leur résistance au changement liée à de nouvelles zones d'inconfort, à une possible remise en question des fonctions intermédiaires qui leur imposent à la fois de désapprendre ce qu'ils ont appris à faire et de se re-former à de nouvelles missions. La perception étant que soit ils changent, soit on les change.

Le chef d'entreprise, 1er sponsor

Pour prévenir ces freins, il est important que le chef d'entreprise soit le premier sponsor du projet. Il pourra ainsi partager sa vision à moyen terme auprès de tous les collaborateurs, les convaincre, obtenir leur adhésion et leur implication. C'est ce qu'il peut se passer, par exemple, dans une PME dont la transformation digitale est pilotée autour d'une vision orientée 'usages'.

Une mise en oeuvre par une équipe concernée et moteur

La mise en oeuvre est pilotée par une équipe dite "transformante" composée de managers et collaborateurs motivés, ouverts à la transformation et directement concernés par les changements. Cette équipe identifiera les besoins de ses collègues et les besoins de collaboration entre les services.

Elle agira en transverse, sans lien avec leur hiérarchie et avec une grande capacité et possibilité d'innovation et de réflexion. Surtout, elle communiquera dès que des étapes significatives seront franchies.

Il sera important que cette équipe mette en oeuvre le projet de façon progressive, par petites itérations courtes et concrètes afin de disposer rapidement de résultats présentables devant les autres collaborateurs. Ceci permettra de garder sa crédibilité, de reprendre son souffle et de sécuriser l'atteinte des objectifs. C'est encore plus le cas dans une start-up qui doit aller au plus vite bien qu'étant limitée par sa trésorerie. Autre exemple, celui d'un CRM qui, dans un premier temps, a centralisé toutes les données des prospects ou des clients pour réaliser plus efficacement le suivi et les chiffrages des affaires. Puis, dans un deuxième temps, il a permis de réaliser la saisie de commande, la facturation et le ticketing du service après-vente.

Penser le numérique au service de l'humain

Enfin, le digital doit servir à rendre l'entreprise plus humaine. L'objet n'est pas de remplacer les individus par des programmes, mais de faire en sorte que les collaborateurs aient une plus grande valeur ajoutée et plus de plaisir dans leur l'exercice de leurs responsabilités.

Les transformations opérées grâce au numérique doivent faciliter les missions des collaborateurs, éliminer les tâches pénibles, répétitives et fastidieuses, augmenter leur réactivité, ou encore fluidifier la collaboration.

C'est à cette condition que les équipes retrouveront du temps, du sens et de l'apaisement. Elles pourront prendre du recul par rapport aux transformations de leur métier, mieux réfléchir et interagir encore plus entre elles, renforçant in fine les relations humaines à tous les niveaux.

On le voit, l'humain est à la fois le levier le plus important et le plus critique de ces projets. C'est la condition sine qua non pour qu'une transformation digitale atteigne les objectifs fixés et soit profitable non seulement d'un point de vue business, mais aussi pour l'ensemble de ceux qui forment l'entreprise.

En savoir plus à propos de l'auteur :

Tony Gomes a commencé sa carrière en 1991. Début 2019, il rejoint I&S Adviser en tant qu'operating partner pour mettre ses retours d'expérience au service d'autres entrepreneurs.

Je m'abonne

Tony Gomes, operating Partner chez I&S Adviser

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Marlène Ribeiro, directrice exécutive chez Michael Page

Offres d'emploi, entretiens d'évaluation, presse RH et management : les soft skills sont partout. Pourtant, une récente étude souligne une connaissance [...]