En ce moment En ce moment

DossierFaire de l'entretien annuel d'évaluation un outil de motivation

Publié par le

4 - [Zoom] La notation des salariés, un outil à manier avec précaution

Afin de tirer le meilleur parti de l'entretien annuel, est-il judicieux de recourir à un système de notation ? Délicat à exploiter, cet outil peut entraîner des dérapages...

Mode d'évaluation efficace pour les uns, contre-productif pour les autres, la notation des salariés ne fait pas consensus. Pour Noëmie Cicurel, directrice de Robert Half France, " il peut être utile de fixer des notes de 1 à 4 pour mieux spécifier les niveaux de performance sur des points-clés et optimiser ainsi le travail d'exploitation des données ". Toutefois, Patrick Conjard, chargé de mission à l'Anact, rappelle que l'entretien " ne doit pas se résumer à une notation trop infantilisante ". Un avis partiellement partagé par Pascal Christin, formateur chez CSP Formation, pour qui la notation peut être génératrice d'ambiguïtés : " On mise sur la note dans un souci d'objectivité, mais si elle n'est pas qualifiée, elle s'avère subjective. "

Et si vous optiez pour une notation par lettres ?

Si vous misez sur la notation, prévoyez une zone commentaire permettant de justifier l'évaluation chiffrée. " En cas de mauvaise notation, il est primordial de proposer au collaborateur une piste d'amélioration concrète afin de sortir de la logique de sanction ", renchérit Pascal Christin, davantage favorable à une évaluation par lettres. De type A = objectifs largement atteints, B = objectifs atteints, C = objectifs partiellement atteints et D = objectifs non atteints. " En caractérisant ainsi chaque niveau, on évite de tomber dans le débat d'opinion ", conclut le formateur.

Charles Cohen

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event