En ce moment En ce moment

5 leçons de leadership à tirer de Game of Thrones

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

3. Susciter l'adhésion

Le talent de Daenerys Targaryen ? "Sa capacité à attirer le soutien d'alliés pour se construit un empire, répond Philippe Laval (Evercontact). C'est un personnage charismatique, doté d'un leadership incroyable basé sur l'humilité, l'écoute et la cohésion. Elle sait reconnaître quand elle a tort et n'hésite pas à collecter différents avis avant de prendre une décision. Un bon leader doit savoir s'entourer."


Pour Yaël Gabision (Smartside), "un leader sait mettre les gens en mouvement. Il est magnanime, protecteur, reconnaissant, exemplaire..." Ainsi, le leader idéal tiendrait à la fois de Jon Snow (pour sa capacité à incarner une vision, son courage et ses combats dénués d'intérêt personnel), de Tyrion Lannister (pour son intelligence, sa clairvoyance, son esprit tactique et le dépassement de ses faiblesses et handicaps), d'Arya Stark (pour sa capacité d'adaptation), et de Daenerys Targaryen (pour sa capacité à bien s'entourer).

4. Gérer les luttes de pouvoir

Conquérir le trône de fer, c'est la raison d'être des protagonistes de Game of Thrones. Et tous les moyens sont bons pour atteindre ce but. "Moins barbares et sanguinaires que dans Games of Thrones, les jeux de pouvoir sont néanmoins légion en entreprise, note Yaël Gabison. Et ce, à tous les étages de l'entreprise et en particulier où se concentre le pouvoir : dans les comités de direction."

Les luttes intestines naissent de l'épanouissement des motivations individuelles. "Le rôle du dirigeant est d'être au-dessus de la mêlée, d'insuffler une dynamique et une vision collectives, assure l'experte. Tendre vers un but commun permet d'aller de l'avant et de ne pas avoir le temps de se regarder le nombril."

Le dirigeant doit être clair et précis sur les rôles, missions et responsabilités de chacun, ce qui permet de limiter les invasions des uns sur le terrain des autres. Mais parfois, le chef d'entreprise peut aussi choisir de faire l'autruche face aux luttes de pouvoir de ses collaborateurs : "Certains dirigeants estiment qu'il vaut mieux que leurs salariés bataillent entre eux plutôt qu'ils ne remettent en cause leur leadership, constate Yaël Gabison. C'est le principe de diviser pour mieux régner..."

5. Surveiller sa réputation auprès de ses pairs

"Le lion ne se soucie guère de ce que disent les moutons." La citation est de Tywin Lannister.


Yaël Gabison l'a sélectionnée dans son livre. "Savoir ce que l'on dit de soi est capital, pour anticiper et se défendre, souligne l'auteure. Ce que pensent et disent ses collaborateurs est intéressant et instructif, il s'agit d'en tenir compte. Mais le vrai danger vient de ses pairs (actionnaires, concurrents, investisseurs, etc.). Ce sont eux qui peuvent donner le coup de grâce... Le monde est petit et, aujourd'hui plus que jamais, les dirigeants doivent soigner leur réputation et l'image qu'ils renvoient."

Il faut savoir être à l'écoute et détecter les signaux faibles.

Je m'abonne

Carine Guicheteau

Céline Tridon,<br/>rédactrice en chef Céline Tridon,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Chef d'Entreprise Newsletter

Artisans Newsletter

Commerce Newsletter

Event

Event

Event

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Delphine Goater

Être un manager stimulant, aidant et responsabilisant, c'est possible, même dans une TPE ! Voici tout ce que vous devez savoir pour faire de [...]

RH - Management

Par Marlène Ribeiro, Directrice Exécutive Michael Page

Digitalisation des fonctions, marché mouvant et en tension : pour recruter le potentiel IT qui fera la différence, il faut connaître ses codes [...]

RH - Management

Par Céline Tridon

Ancien membre du Raid, négociateur de crise, diplômé de l'Académie du FBI... Le passé de Laurent Combalbert a de quoi impressionner. Aujourd'hui [...]